This content is not available in your region

Guerre en Ukraine : Américains et Européens accentuent la pression sur la Russie

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
euronews_icons_loading
A g. : le président russe V. Poutine (10/03/2022) / Haut à dr. : la porte-parole de la Maison Blanche J. Psaki (14/03/2022) / Bas à dr. : Josep Borrell (14/03/2022)
A g. : le président russe V. Poutine (10/03/2022) / Haut à dr. : la porte-parole de la Maison Blanche J. Psaki (14/03/2022) / Bas à dr. : Josep Borrell (14/03/2022)   -   Tous droits réservés  Mikhail Klimentyev, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP - AP Photo/Patrick Semansky - Boris Grdanoski

Les efforts diplomatiques se poursuivent pour tenter de faire taire les armes en Ukraine. Sans succès jusque-là. Les Occidentaux accentuent leur pression contre la Russie.

Pour le moment, la voix du dialogue semble avoir bien du mal à se faire entendre en Ukraine. Les pourparlers entre Ukrainiens et Russes sont censés reprendre ce mardi, après une "pause technique" annoncée ce lundi soir. Les discussions doivent se dérouler par visio-conférence.

Jusque-là, ces pourparlers n'ont pas permis d'obtenir de résultats tangibles sur le terrain.

Washington et Pékin

Les Etats-Unis ont une nouvelle fois, ce lundi, mis la pression sur Moscou.

"Nous attendons du président Vladimir Poutine qu 'il prenne des engagements pour une désescalade afin de démontrer sa bonne foi", a ainsi déclaré la parole de la Maison-Blanche Jen Psaki.

Les Etats-Unis ont aussi mis la pression sur la Chine. Washington redoute en effet que Pékin ne vienne en aide à Moscou, sur le plan financier ou militaire.

Des responsables diplomatiques américains et chinois se sont ainsi rencontrés ce lundi à Rome.

Jusque-là, la Chine a démenti toute implication dans la guerre en Ukraine.

Conseil de l'Europe

Par ailleurs, les autorités ukrainiennes ont déposé ce lundi un recours au Conseil de l'Europe, demandant que la Russie soit exclue de cette organisation.

Le Conseil de l'Europe est le principal organisme de défense des Droits de l'Homme sur le continent.

La demande d'exclusion de la Russie doit être examinée jeudi.

Nouvelles sanctions européennes

De son côté, le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a qualifié d'"agression barbare", l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

"Les forces armées russes continuent de lancer des attaques, visant les civils, des voisins pacifiques, ciblant des réserves alimentaires, des hôpitaux et des écoles", a-t-il déploré.

Et de confirmer que l'Union européenne est sur le point d'adopter un nouveau paquet de sanctions contre la Russie. Ces mesures visent à isoler un peu plus Moscou sur le plan économique.