EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Ukraine : pour Joe Biden, Vladimir Poutine est un "criminel de guerre"

Ukraine : pour Joe Biden, Vladimir Poutine est un "criminel de guerre"
Tous droits réservés Patrick Semansky/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Patrick Semansky/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les propos du président des Etats-Unis ont été dénoncés par le Kremlin, les jugeant ""inacceptables et impardonnables"

PUBLICITÉ

Le président américain n'a pas mâché ses mots ce mercredi en qualifiant Vladimir Poutine de "criminel de guerre", après les multiples bombardements russes ayant ciblé des civils en Ukraine.

Joe Biden répondait à la question d'une journaliste lors d'une réception à la Maison blanche. Des propos jugés "inacceptables et impardonnables", par le Kremlin.

Quelques heures plus tôt, le président américain annonçait 800 millions de dollars au titre de l'aide militaire à l'Ukraine, portant la contribution américaine à 1 milliard de dollars en une semaine. Washington va ainsi fournir des systèmes de défense antiaérienne supplémentaire de plus longue portée, ainsi que des drones.

Mais l'OTAN a écarté la mise mise en place une zone d'exclusion aérienne en Ukraine, malgré les appels à l'aide de Volodymyr Zelensky, qui s'exprimait face au congrès américain ce mercredi.

"Établir une zone d'exclusion aérienne au-dessus de l'Ukraine afin de sauver des gens, est-ce trop demander ?" avait-il imploré face aux élus américain, lors de son allocution en visioconférence.

"Une zone d'exclusion aérienne humanitaire est une condition dans laquelle la Russie ne pourra plus terroriser nos villes paisibles chaque jour et chaque nuit" avait-il dit.

À Moscou, le président Vladimir Poutine reste impassible, et condamne les sanctions occidentales, qui ont pour but selon lui de démembrer la Russie.

"L'Occident essaie de diviser notre société - en spéculant sur les pertes militaires, sur les conséquences socio-économiques des sanctions - pour provoquer une guerre civile en Russie et utiliser sa cinquième colonne, pour s'efforcer d'atteindre son objectif. Et il y a un objectif : je l'ai déjà dit, la destruction de la Russie" a déclaré le président russe mercredi.

Vladimir Poutine a ainsi qualifié de traîtres et de racailles ceux qui ne suivaient pas la ligne du Kremlin en Russie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'artiste chinois Ai Weiwei est "à la recherche de l'humanité" avec sa rétrospective à Vienne

Dans cet hôpital psychiatrique de Kyiv, soignants et bénévoles s'organisent pour assurer les soins

Séisme au Japon : au moins quatre morts et plus de 100 blessés