Ukraine : l'ONU appelle à un "cessez-le-feu humanitaire"

Bâtiments et char détruits à Trostsyanets, localité à 400 km à l'est de Kyiv, le 28 mars 2022
Bâtiments et char détruits à Trostsyanets, localité à 400 km à l'est de Kyiv, le 28 mars 2022 Tous droits réservés AP Photo/Efrem Lukatsky
Par euronews avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Pour le secrétaire des Nations unis, Antonio Guterres, ce dispositif permettrait "de sauver des vies, d'éviter des souffrances et de protéger les civils".

PUBLICITÉ

Les Nations unies vont chercher à mettre en place un "cessez-le-feu humanitaire" entre la Russie et l'Ukraine, a annoncé ce lundi son secrétaire général, Antonio Guterres.

Lors d'une déclaration à la presse au siège de l'ONU à New York, Antonio Guterres a ainsi indiqué avoir "demandé à Martin Griffiths (secrétaire général adjoint pour les Affaires humanitaires, Ndlr) d'étudier immédiatement avec les parties impliquées la possibilité d'accords et d'arrangements pour un cessez-le-feu humanitaire en Ukraine", visant, in fine, "à atteindre un accord de paix basé sur les principes de la Charte des Nations unies".

L'invasion de l'Ukraine par la Russie, lancée le 24 février dernier, a provoqué "la perte insensée de milliers de vies", le déplacement de 10 millions de personnes, la destruction systématique de maisons, d'écoles et d'hôpitaux et d'autres infrastructures essentielles " et "la montée en flèche des prix de la nourriture et de l'énergie dans le monde entier" selon Antonio Guterres,

Une cessation des hostilités permettrait à l'aide humanitaire d'être acheminée et aux personnes de se déplacer en toute sécurité, a estimé le secrétaire général de l'organisation internationale, ajoutant que "cela permettra de sauver des vies, d'éviter des souffrances et de protéger les civils."

"J'appelle fermement les parties à ce conflit, et la communauté internationale dans son ensemble, à travailler avec nous pour la paix, en solidarité avec le peuple ukrainien et à travers le monde", a également déclaré ce lundi  Antonio Guterres

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Ukraine continue à infliger de "lourdes pertes" à la Russie, selon le chef de l'Otan

L'Ukraine contre-attaque après l'offensive massive de drones sur Kyiv, mais la Russie se défend

Les opérations ukrainiennes près de Kherson inquiètent en Russie