This content is not available in your region

Les jeunes judokas brillent parmi les stars établies à Antalya

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
La Britannique Lucy Renshall s'est imposée chez les moins de 63 kg (archives)
La Britannique Lucy Renshall s'est imposée chez les moins de 63 kg (archives)   -   Tous droits réservés  FRANCK FIFE/AFP

Le deuxième jour du Grand Slam d'Antalya a vu les enfants de la région remplir le stade dans l'attente d'une autre grande journée de judo. Ils ont assisté à une cérémonie d'ouverture passionnante, où le président de la Fédération Internationale de judo, Marius Vizer, et le président de la Fédération turque de judo, Sezer Huysuz, ont officiellement ouvert le Grand Slam.

La Britannique Lucy Renshall a renoué avec sa forme exceptionnelle en battant la Hongroise Ozbas pour défendre son titre du Grand Slam d'Antalya de 2021. Cela fait désormais quatre titres en Grand Slam pour La Britannique qui est en train de devenir celle qu'il faut surveiller chez les -63 kg. Le président de la FIJ Marius Vizer, a remis les médailles.

En -73kg, la jeune sensation géorgienne Giorgi Terashvili a remporté sa toute première médaille sur le circuit mondial de judo, une médaille en or, en battant l'Italien Lombardo qui avait récemment changé de catégorie de poids. Il a reçu sa médaille des mains du président de CEDCO Hongrie, Michael Michaely.

Une finale disputée a vu l'ancienne championne du monde française des -70kg, Marie Eve Gahié, prendre les devants grâce ce superbe Ippon. Après avoir manqué la sélection olympique à Tokyo, Gahié semble avoir retrouvé sa voie. Elle a reçu ses médailles des mains du directeur général de la FIJ, Vlad Marinescu. "Juste avant, j'avais un Waza-ari contre moi, donc je devais rester calme, raconte la Française. Je me disais 'j'ai le temps, ne panique pas', parce que j'ai l'habitude de paniquer. Je suis vraiment dit que je devais prendre mon temps."

Dans un duel au sommet, le jeune brésilien Guilherme Schmidt a battu le champion du monde Casse et s'est qualifié pour la finale des -81 kg. Il y a rencontré l'homme que tout le monde était venu voir, le héros local, le puissant turc Vedat Albayrak.

Mais Schmidt a poursuivi son incroyable journée et réduit à néant les espoirs de médaille d'or de son adversaire en lui bloquant le bras puis en réalisant une fantastique transition vers le travail au sol pour empocher sa toute première médaille en Grand Slam. Les médailles ont été remises par Yavuz Yükselir, Président du groupe Yükselir. "J'ai essayé de rester calme et de me concentrer sur le combat, surtout lorsque j’étais mené d’un Waza-ari, explique le Brésilien. J'ai dû travailler très dur pour pouvoir combattre, et je suis ravi d'obtenir ma première médaille d'or"

Le public a encore eu beaucoup de raisons de s’enthousiasmer. Tous les judokas locaux ont réalisé de solides performances, avec des projections spectaculaires et une maîtrise du travail au sol, inspirant les plus jeunes. La prochaine génération de judokas turcs s'annonce brillante !