EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La Russie continue de s'enrichir grâce aux énergies fossiles

La Russie continue de s'enrichir grâce à l'exportation d'énergies fossiles
La Russie continue de s'enrichir grâce à l'exportation d'énergies fossiles Tous droits réservés Czarek Sokolowski/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Czarek Sokolowski/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Russie a reçu près de 46 milliards d’euros en provenance de pays de l’Union Européenne depuis le début de l'invasion de l'Ukraine.

PUBLICITÉ

L’arrêt du gazoduc Nord Stream 2 avant même sa mise en service avait été l’un des messages forts envoyés par les Occidentaux à la Russie après son invasion de l’Ukraine. De nombreuses autres sanctions économiques ont suivi mais cela n’a semble-t-il pas assez déstabilisé Moscou. Pire encore, ses revenus issus des ventes d’énergies fossiles ont même augmenté depuis le début de la guerre.

C’est ce qu’indique le Centre de recherche sur l’énergie et l’air pur. Selon ce groupe de réflexion à but non lucratif, la Russie a reçu environ 63 milliards d'euros en exportations de pétrole, de gaz et de charbon depuis le début de l'invasion de l’Ukraine le 24 février, dont 46 milliards d’euros en provenance de pays de l’Union Européenne.

Si les exportations de la Russie ont bien été réduites suite aux sanctions infligées au pays, les prix ont flambé et Moscou peut continuer à financer sa guerre. Cette semaine, le Kremlin a même annoncé fermer le robinet de son gaz à la Pologne et à la Bulgarie qui refusent de le payer en roubles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le ton devient plus offensif entre la Russie et les alliés occidentaux

Les chars russes sont dans les rues de Moscou pour les répétitions de la parade militaire du 9 mai

Guerre en Ukraine : la Bulgarie et la Pologne privées de gaz russe