This content is not available in your region

70ème jour de guerre en Ukraine : les frappes se poursuivent

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
L'usine Azovstal de Marioupol
L'usine Azovstal de Marioupol   -   Tous droits réservés  AP/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Au 70ème jour de la guerre en Ukraine, l'armée russe a bombardé ce mercredi des sous-stations électriques dans la région occidentale de Lviv, faisant deux blessés selon les autorités ukrainiennes. L'armée russe a par ailleurs diffusé des images de tirs d'artillerie lourde sur des positions ennemies.

Les combats se concentrent dans l'Est

L'essentiel des combats se concentre toujours dans l'est de l'Ukraine, notamment à Marioupol Dans cette ville quasiment sous contrôle russe, Moscou a intensifié son offensive contre l'usine Azovstal où sont retranchés les derniers militaires ukrainiens ainsi que de nombreux civils.

"L'ennemi continue de mener des opérations offensives dans la zone opérationnelle orientale afin d'établir un contrôle total des régions de Donetsk et de Lougansk et de maintenir un couloir terrestre avec la Crimée. Afin de détruire l'infrastructure de transport de l'Ukraine, l'ennemi a lancé des attaques de missiles sur des cibles situées sur le territoire des régions de Dniepropetrovsk, Kirovograd, Lviv, Vinnytsia, Kiev, Transcarpathie, Odesa et Donetsk", a déclaré le porte-parole de l'armée ukrainienne.

Après 70 jours de guerre, les pertes humaines sont considérables. Vingt nouveaux corps de civils ont été découverts dans la région de Kiev. Depuis que les troupes russes se son retirées de la capitale, plus de 1 200 corps ont été découverts selon les autorités ukrainiennes.

La mise en garde de Sergueï Choïgou

A Moscou, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a mis en garde les Occidentaux contre les livraisons d'armes à l'Ukraine : "Les États-Unis et leurs alliés de l’Otan continuent de livrer des armes à l'Ukraine. Nous considérons tout transport de l'Alliance atlantique arrivant sur le territoire avec des armes ou des matériaux destinés aux forces armées ukrainiennes, comme une cible légitime de destruction."

Par ailleurs, un dépôt pétrolier près de Donetsk était en flammes mercredi après avoir été ciblé par un bombardement. Les autorités de la République séparatiste accusent les forces ukrainiennes d'être à l'origine de ces frappes.

Enfin, le Bélarus, pays allié de la Russie et frontalier de l'Ukraine, a lancé mercredi un exercice militaire "surprise" pour tester les capacités de réaction de son armée.