This content is not available in your region

Législatives en France : accord "historique" entre la France Insoumise et le Parti socialiste

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy  avec AFP
euronews_icons_loading
Pierre Jouvet, négociateur du Parti socialiste (4 mai 2022)
Pierre Jouvet, négociateur du Parti socialiste (4 mai 2022)   -   Tous droits réservés  EMMANUEL DUNAND/AFP or licensors

Un Front populaire des partis de gauche est en train de se concrétiser en vue des prochaines élections législatives en France. 

Un "moment historique"

Après les écologistes et les communistes, c'est au tour du Parti socialiste d'annoncer un accord avec la France Insoumise (LFI), le parti de Jean-Luc Mélenchon.

Cet accord, qui a nécessité des compromis de part et d'autre, sur les circonscriptions et sur les programmes, notamment sur l'Europe, doit toutefois encore être soumis ce jeudi à un vote interne du PS.

"Je crois que, aujourd'hui, nous sommes à quelques heures d'un moment historique, d'un moment historique attendu depuis des années par le peuple de gauche qui nous demandait ardemment de savoir nous rassembler", a souligné Pierre Jouvet, le négociateur pour les socialistes. "Nous sommes socialistes, nous sommes et c'est réaffirmé dans le communiqué, profondément européens, profondément attachés à cette construction européenne, mais nous considérons aujourd'hui que l'Europe et l'orientation libérale de l'Europe doit amener nécessairement des changements."

Nous sommes à quelques heures d'un moment historique attendu depuis des années par le peuple de gauche qui nous demandait ardemment de savoir nous rassembler
Pierre Jouvet
Négociateur pour les socialistes

La position européenne au cœur des débats

Sur l'Europe, la France Insoumise prône le principe de "désobéissance" à certains traités européens, une position rejetée par des cadres du Parti socialiste, mais assumée par le négociateur de LFI Manuel Bompard :

"Notre objectif commun, c'est de faire en sorte que si nous dirigeons ce pays dans quelques semaines, nous puissions tout simplement appliquer le programme sur lequel on a été élus et pour appliquer ce programme, il faut faire en sorte, c'est une obligation parce que ce programme peut être en contradiction avec un certain nombre de règles ou de traités européens, il faut assumer l'idée que parfois il faut ne pas respecter ou désobéir à certaines de ces règles."

Il faut assumer l'idée que parfois il faut ne pas respecter ou désobéir à certaines de ces règles.
Manuel Bompard
Négociateur "La France Insoumise"

Fort des 22 % de suffrages recueillis lors de la dernière élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon s'est mué depuis en grand rassembleur de la gauche, alors que les autres partis n'ont pas dépassé les 5% et même les 2% pour les socialistes qui ont réalisé le pire résultat de leur histoire. En interne, des figures du parti ont d'ores et déjà rejeté l'alliance avec la France Insoumise.