This content is not available in your region

Cuba : le bilan de l'explosion à l'hôtel Saratoga s'alourdit

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Des ouvriers enlèvent des débris du site de l'explosion meurtrière de vendredi qui a détruit l'hôtel Saratoga, à La Havane, Cuba, samedi 7 mai 2022.
Des ouvriers enlèvent des débris du site de l'explosion meurtrière de vendredi qui a détruit l'hôtel Saratoga, à La Havane, Cuba, samedi 7 mai 2022.   -   Tous droits réservés  Photo : Ramon Espinosa (Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.)

Les secouristes cubains tentaient samedi de retrouver des survivants dans les étages souterrains de l'hôtel Saratoga, un établissement emblématique de La Havane soufflé la veille par une puissante explosion qui a fait au moins 26 morts selon un nouveau bilan.

"Ma fille travaille au Saratoga, elle est là (sous les décombres) depuis hier, à huit heures du matin, et depuis tout ce temps je ne sais rien d'elle", a raconté, éplorée, Yaumara Cobas à des journalistes, expliquant n'avoir trouvé sa fille ni à la morgue ni dans un hôpital.

Les recherches dans les étages supérieurs de l'immeuble n'ont permis de trouver aucun corps ni survivants, a indiqué un pompier sur place. Elles se concentrent désormais dans les deux étages souterrains dont l'accès est compliqué par la grande quantité de gravats, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des équipes cynophiles et de secouristes portant des outils de détection de possibles survivants espèrent accéder au sous-sol, d'où une femme avait émis un appel au secours vendredi après-midi.

"Il faut avancer, il peut y avoir encore des camarades qui sont en dessous, en vie, et plus nous tardons, moins ils ont de possibilités de rester en vie", a déclaré, sur place, Ramiro Valdés, vice-Premier ministre et commandant de la révolution de 1959.

Selon un nouveau bilan officiel, 26 personnes, dont quatre enfants et adolescents, sont décédées dans cette explosion probablement due à une fuite de gaz. Sur les 45 blessés encore hospitalisés, neuf sont dans un état critique et six dans un état grave.

Le précédent bilan faisait état de 25 morts, dont une Espagnole.

Situé à deux pas du célèbre Capitole, siège de l'Assemblée nationale, le Saratoga est un emblème de la vieille Havane avec sa façade verte reconnaissable et son image d'hôtel des stars - il a notamment accueilli Mick Jagger, Beyoncé et Madonna.

Mais samedi matin, il affichait sa carcasse éventrée, les quatre premiers étages ayant été soufflés par l'explosion.

En travaux, l'hôtel Saratoga était fermé depuis deux ans aux touristes en raison de la pandémie. 

A l'intérieur se trouvaient des ouvriers et des employés en train de préparer sa réouverture, prévue à partir du 10 mai.

Construit en 1880 pour y abriter des magasins, l'immeuble de style néoclassique avait été transformé en hôtel en 1933 et rénové afin d'en faire un établissement de luxe en 2005, classé 5 étoiles avec ses 96 chambres, ses deux restaurants et sa piscine sur le toit.

Les premiers éléments indiquent qu'une fuite de gaz, lors d'une opération de ravitaillement par un camion-citerne, serait à l'origine de l'explosion, survenue vendredi vers 11h00.