This content is not available in your region

Charles Michel apporte le soutien appuyé de l'Europe à Odessa, sous les bombardements

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Des soldats ukrainiens déplacent une victime
Des soldats ukrainiens déplacent une victime   -   Tous droits réservés  Evgeniy Maloletka/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

 Apporter le soutien appuyé de l'Europe à l'Ukraine. C'est le message de Charles Michel, venu malgré les bombardements à Odessa, dans le sud de l'Ukraine.

Le président du Conseil européen a visité le port accompagné du Premier ministre Chmygal. Un port stratégique pour le monde entier car des tonnes de céréales produites ici y sont bloquées par les Russes. mais c'est aux Ukrainiens d'abord qu'il a délivré son message :

"Le Kremlin veut supprimer votre esprit de liberté et de démocratie, a déclaré Charles Michel, le président du Conseil européen, mais je suis totalement convaincu qu'ils ne réussiront jamais. Chers amis ukrainiens, je suis venu à Odessa en cette journée de l'Europe avec un message simple : vous n'êtes pas seuls. Nous sommes à vos côtés."

 Alors que la Garde nationale ukrainienne se prépare sur la ligne de front de Kharkiv, l'état-major russe, faute d'avoir pu prendre Kiev, resserre l'offensive sur l'est et le sud du pays, et se targue de succès dans la région de Odessa :

"Les missiles et l'artillerie ont frappé huit postes de commandement, 26 unités d'artillerie, ainsi que 211 zones de concentration d'effectifs et d'équipements militaires, déclare dans son point régulier Igor Konashenkov, le porte-parole du ministère russe de la Défense. Les attaques ont permis d'éliminer plus de 350 nationalistes et jusqu'à 56 véhicules blindés et motorisés"

 Pendant ce temps, les conditions de vie difficile continuent pour les survivants de l'usine Azovstal. Ils sont logés dans des tentes. Ils ont vécu l'enfer, reclus sous terre pendant des semaines. Aujourd'hui le gouvernement assure que les personnes âgées, les enfants et les femmes ont tous été évacués.