Grèves dans les transports : perturbations sur le rail britannique et dans le ciel européen

En ht : perturbation dans une des gares ferroviaires de Londres (26/06/2022) / en bas : appareil de la compagnie Ryanair (13/05/2015)
En ht : perturbation dans une des gares ferroviaires de Londres (26/06/2022) / en bas : appareil de la compagnie Ryanair (13/05/2015) Tous droits réservés Alberto Pezzali/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Alberto Pezzali/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les négociations avec les syndicats de cheminots britanniques n'ont pas abouti. D'autres perturbations sont attendues chez Brussels Airlines et Ryanair

PUBLICITÉ

Le Royaume-Uni fait face cette semaine à la grève du rail la plus importante depuis trente ans. Trois journées d'actions ont été programmées. Après celles de mardi et jeudi, le trafic devrait de nouveau être très perturbé ce samedi.

"Ce que nous attendons au final c'est de recevoir une augmentation de salaire équitable et l'assurance que nos emplois seront garantis dans un avenir proche", explique un des cheminots en grève. Je travaille avec des gens qui ont des familles et il est assez déconcertant pour eux de ne pas avoir l'assurance que leur emploi sera encore là dans les années à venir. Le salaire c'est donc une chose, mais la sécurité de l'emploi est également un facteur important. "

Jusque-là, les négociations avec les syndicats n'ont pas abouti. Face à cette mobilisation historique, le gouvernement a annoncé jeudi son intention de modifier la loi pour permettre le recours à des travailleurs intérimaires pour remplacer les grévistes.

Grève chez Brussels Airlines et Ryanair

Colère sociale et mouvement de grève également dans les airs chez Brussels Airlines. Filiale de Lufthansa, la compagnie aérienne belge a prévu l'annulation d'environ 315 vols entre jeudi et samedi. Près de 40 000 passagers sont touchés. Les pilotes, hôtesses et stewards protestent contre un manque de personnel et une charge de travail jugée trop élevée.

La colère de salariés de l'aérien concerne aussi la compagnie à bas coûts Ryanair, dont les syndicats dans cinq pays européens ont appelé à une grève ce week-end, de vendredi à dimanche inclus.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Face à une grève, Lufthansa annule la quasi totalité de ses vols en Allemagne ce mercredi

Durabilité urbaine : transports publics gratuits et "autoroutes pour abeilles" à Tallinn

Transport maritime : nouvelle perte de conteneurs en mer et toujours pas de réglementation