This content is not available in your region

Après plusieurs frappes, Volodymyr Zelensky demande une réunion au conseil de sécurité de l'ONU

Access to the comments Discussion
Par Camille Pauvarel  & Euronews
euronews_icons_loading
L'explosion au centre commercial de Krementchouk dans le centre de l'Ukraine, le 27 juin 2022.
L'explosion au centre commercial de Krementchouk dans le centre de l'Ukraine, le 27 juin 2022.   -   Tous droits réservés  Viacheslav Priadko/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Lundi 27 juin, le bilan de la frappe aérienne d'un centre commercial dans la ville de Krementchouk au centre de l'Ukraine demeurait incertain. Les autorités régionales déploraient déjà au moins 13 morts et une quarantaine de blessés et précisaient que les secours étaient encore à l'œuvre pour trouver les rescapés.

Selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky, un millier de civils se trouvaient à l'intérieur juste avant l'explosion et le bilan pourrait donc être très lourd. Pour le dirigeant, cette attaque constitue "l'un des actes terroristes les plus éhontés de l'histoire européenne". 

 Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a déclaré que le monde était "horrifié" par cette frappe, "la dernière en date d'une série d'atrocités". Le président français Emmanuel Macron a dénoncé une "horreur absolue", et appelé le peuple russe à "voir la vérité" en face. Tandis que le Premier ministre britannique Boris Johnson a dit que cela "ne fera que renforcer la détermination" des Occidentaux à soutenir l'Ukraine.

L'armée ukrainienne a affirmé que le centre commercial a été visé par des missiles russes tirés depuis des bombardiers installés dans la région de Koursk, au sud-ouest de la Russie.

Bombardements sur Kyiv

Moscou n'a pour l'instant pas réagi à ces accusations mais a démenti avoir perpétré une autre attaque à Kyiv le 26 juin. Le ministère russe de la défense a affirmé que le missile qui a frappé un immeuble d'habitation à Kyiv dimanche était un missile de défense aérienne ukrainien qui avait été tiré pour abattre un missile russe.

Les combats dans l'est

A l'est, après s'être emparés de Severodonetsk vendredi dernier, les forces russes bombardent la ville jumelle de Lyssytchansk. Les autorités régionales ukrainiennes ont fait part d'au moins huit civils ukrainiens tués et 21 blessés dans cette localité du Louhansk lundi.

Dans l'oblast voisin de Donetsk, la ville de Sloviansk est aussi en proie aux combats. Ce lundi, une personne a été tuée dans un bombardement russe qui a touché plusieurs bâtiments.

G7, ONU

Lors de son intervention au sommet du G7 ce lundi matin, Volodymyr Zelensky a indiqué que l'heure de la négociation avec son belligérant russe n'avait pas sonné et a demandé plus de soutien à ses alliés.

Le 27 juin au soir, Kyiv a aussi appelé à une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur les derniers bombardements russes contre des cibles civiles en Ukraine.