This content is not available in your region

Démission de Boris Johnson : Moscou tacle son bilan, Kyiv fait part de sa "tristesse"

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Boris Johnson venant d'annoncer sa démission à Londres, au 10 Donwing Street, le 7 juillet 2022
Boris Johnson venant d'annoncer sa démission à Londres, au 10 Donwing Street, le 7 juillet 2022   -   Tous droits réservés  Frank Augstein/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Soutenu et encouragé par sa famille, mais désavoué par la majorité de son gouvernement. Le départ de Boris Johnson du 10 Downing Street est salué par de nombreux leaders politiques, notamment la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon, avec qui les relations étaient tendues.

Elle n'a d'ailleurs pas mâché ses mots, évoquant "les dégâts causés par" le Premier ministre au camp conservateur, que le parti "a laissé faire".

"Je pense que la réalité est qu'il n'y aura pas d'élections générales anticipées. Un nouveau leader conservateur, un nouveau premier ministre, aura évidemment besoin de temps pour s'établir et probablement pour réparer certains de ces dommages" a-t-elle déclaré.

À Moscou, le porte-parole du président russe n'y pas non plus allé par quatre chemin, car Boris Johnson est depuis plusieurs années très critique à l'égard de la politique étrangère russe. Il est aussi un fervent soutien de l'Ukraine.

"Nous espérons, qu'un jour, des gens plus professionnels et en mesure de prendre des décisions à travers le dialogue arriveront au pouvoir en Grande-Bretagne", a jugé le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov.

Le chef de l'Etat ukrainien Volodymyr Zelensky a pour sa part appelé Boris Johnson au téléphone pour lui dire sa "tristesse" face à son départ de la présidence du parti conservateur britannique, a indiqué la présidence ukrainienne dans un communiqué.

"Nous tous avons accueilli cette nouvelle avec tristesse. Pas seulement moi, mais aussi toute la société ukrainienne qui sympathise beaucoup avec vous", a déclaré M. Zelensky, avant d'insister sur la reconnaissance des Ukrainiens pour le soutien du Premier ministre britannique dans le contexte de l'invasion russe.