PUBLICITÉ

Incendies dans le sud-ouest de l'Europe : les dirigeants au chevet des sinistrés

Emmanuel Macron avec la propriétaire d'un camping incendié à la Teste-de-Buch (20/07/2022)
Emmanuel Macron avec la propriétaire d'un camping incendié à la Teste-de-Buch (20/07/2022) Tous droits réservés Bob Edme/Copyright 2022The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Bob Edme/Copyright 2022The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président français Emmanuel Macron et le Premier espagnol Pedro Sanchez se sont rendus sur les lieux des incendies qui frappent depuis plusieurs jours la Gironde ou encore l'Aragon.

PUBLICITÉ

Les incendies continuaient de faire rage ce mercredi sur plusieurs régions du sud-ouest de l'Europe qui profitent toutefois d'une légère baisse des températures après plusieurs jours de chaleur intense.

Les flammes dévorent la végétation dans le nord du Portugal, ou encore au pied du Mont Penteli, aux portes d'Athènes, où des habitations sont menacées par les flammes et où les vents violents compliquent la tâche des pompiers.

En Gironde, dans le sud-ouest de la France, les deux feux qui ravagent la forêt depuis plus d'une semaine n'ont que peu progressé ces dernières heures.

Le président Emmanuel Macron s'est rendu à la Teste-de-Buch, une zone où plusieurs campings du bord de mer ont brûlé et où plus de 37 000 habitants et vacanciers ont dû être évacués. Des milliers d'hectares de forêt ont brûlé.

"Il faut construire le jour d'après, donc on va évidemment tout de suite lancer des travaux. Ce n'est pas une chose facile. Pourquoi ? Parce que d'abord on sait les faiblesses qu'il y avait dans cette forêt, en terme de gestion et donc il faut qu'on rebâtisse, en l'espèce qu'on ressème, qu'on fasse repousser mais avec des règles différentes et des règles de préventions", a déclaré Emmanuel Macron.

En Espagne, l'incendie en Catalogne, au nord de Barcelone, semblait s'être stabilisé après avoir détruit des centaines d'hectares de végétation et des habitations. Le Premier ministre Pedro Sanchez s'est rendu, lui, en Aragon dans le nord du pays. Il a évoqué les dangers de la canicule qui a fait plusieurs victimes.

"Plus de 500 personnes sont mortes à cause des températures très élevées, en plus de tout ce que nous vivons en termes de dévastation à cause des incendies. C'est pourquoi, compte tenu des jours très difficiles, très durs qui nous attendent pendant cette canicule, je demande à nos citoyens de faire preuve d'une extrême prudence", a déclaré Pedro Sanchez.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Grèce, en Espagne et en Slovénie, les pompiers luttent contre les flammes

E. Macron : la montée de l'extrême droite est un "mauvais vent" qui souffle sur l'Europe

Macron qualifie la montée de l'extrême droite de "vent mauvais" pour l'Europe