This content is not available in your region

Référendum en préparation à Zaporijjia, occupée par la Russie

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Obus près de la centrale nucléaire de Zaporijjia, en Ukraine
Obus près de la centrale nucléaire de Zaporijjia, en Ukraine   -   Tous droits réservés  AP/Russian Defense Ministry Press Service

La région ukrainienne de Zaporijjia sera-t-elle rattachée à la Russie ? Un vote en décidera. C’est en tout cas ce qu’ont décidé les autorités nommées par Moscou sur le territoire, en partie occupé par l’armée russe. Elles ont annoncé avoir officiellement lancé les préparatifs au référendum sur le rattachement de cette région à la Russie.

"J’ai signé un ordre pour que la Commission électorale centrale commence à travailler à l’organisation d’un référendum sur le rattachement de la région de_Zaporijjia_à la Russie", a déclaré lundi 8 août Evguéni Balitski, chef de l’administration civile et militaire mise en place dans les territoires de cette région du sud contrôlée par les Russes, lors d'un forum d’un mouvement pro-russe local réunissant 700 personnes. 

Une limite infranchissable pour le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Plus tôt dans la journée, celui-ci avait averti que les négociations de paix avec la Russie seraient impossibles si de tels scrutins avaient bien lieu. 

Une annonce faite alors que Kyiv et Moscou s’accusent mutuellement de bombarder la centrale nucléaire de Zaporijjia, occupé par les Russes depuis le 14 mars dernier. L’Agence Internationale de l’Energie Atomique met en garde contre un risque réel de catastrophe nucléaire, et exige que le contrôle complet de la centrale revienne à l’Ukraine.

Les Etats-Unis réclament, eux, l’arrêt immédiat des affrontements. "Les combats près de centrales nucléaires sont dangereux et nous appelons la Russie à cesser toute opération militaire à destination ou à proximité des installations nucléaires ukrainiennes, et à rendre le contrôle total à l’Ukraine. Pour notre part, nous continuons d’appuyer les efforts de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique pour remplir son mandat de garanties techniques, et pour aider l’Ukraine à mettre en œuvre des mesures de sécurité nucléaire dans certaines parties des installations" a déclaré la porte-parole de la Maison Blanche Karine Jean-Pierre.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Gutteres demande que les inspecteurs aient accès à la centrale nucléaire de Zaporijjia.