Incendies : l'Espagne décrète l'état de catastrophe naturelle, le Portugal lutte contre les flammes

Forêt calcinée près d’Altura, à l’est de l’Espagne, le 19 août 2022.
Forêt calcinée près d’Altura, à l’est de l’Espagne, le 19 août 2022. Tous droits réservés Alberto Saiz/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Par Etienne Paponaud
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a déclaré les zones incendiées en état de catastrophe naturelle, tandis que le Portugal lutte toujours contre les flammes.

PUBLICITÉ

En Espagne, les territoires touchés cet été par les grands incendiesplus de 500 hectares brûlésseront déclarés en état de "catastrophe" naturelle, un statut qui doit débloquer des aides pour les habitants sinistrés, a annoncé le Premier ministre Pedro Sánchez.

Le chef du gouvernement, lors d'une visite à Bejís, dans la région de Valence (est), a ainsi déclaré "l'état de catastrophe naturelle dans les territoires dévastés par les grands incendies depuis le début de l'année".

Depuis le début de l'année, l'Espagne a connu presque 400 feux de forêt qui ont emporté 287.000 hectares, d'après le Système européen d'information sur les feux de forêts (EFFIS), soit plus de trois fois plus qu'en 2021. Entre 2006 et 2021, en moyenne 67.000 hectares partaient en fumée chaque année, soit quatre fois moins selon EFFIS.

Le Portugal toujours en état d'alerte et ravagé par les flammes

Le Portugal, frappé par une troisième vague de chaleur depuis début juillet, luttait contre plusieurs incendies alors que le pays a été placé en état d'alerte jusqu'à mardi en raison du risque de feux de forêt. Près de 2.000 pompiers étaient mobilisés lundi pour venir à bout des flammes à travers le territoire, selon les données de la protection civile.

La péninsule ibérique souffre cette année d'une sécheresse exceptionnelle, a connu le mois de juillet le plus chaud depuis près d'un siècle. Depuis janvier, au Portugal, plus de 94 000 hectares sont partis en fumée dans le pays, soit la superficie la plus étendue depuis les incendies meurtriers de 2017 qui avaient fait une centaine de victimes, selon le dernier bilan de l'Institut pour la conservation de la nature et des forêts (ICNF).

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

[Carte interactive] Incendie en Europe : déjà plus de 700 000 hectares partis en fumée

Algérie : au moins 38 morts dans des incendies quasiment maîtrisés

Incendies : la situation s'améliore en France et au Portugal, un feu inquiétant en Espagne