EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : ces citoyens qui ont dû radicalement changer de carrière

Denys Zhupnyk était présentateur pour la télévision et la radio en Ukraine et est aujourd'hui chauffeur pour la compagnie Uber à Kyiv.
Denys Zhupnyk était présentateur pour la télévision et la radio en Ukraine et est aujourd'hui chauffeur pour la compagnie Uber à Kyiv. Tous droits réservés Alexei Alexandrov/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Alexei Alexandrov/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Par Camille Pauvarel
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Depuis le début de l'invasion en février dernier, des milliers d'Ukrainiens ont dû se reconvertir et exercer une profession très différente de la leur.

PUBLICITÉ

La guerre en Ukraine ne fait pas que prendre des vies, elle chamboule aussi l'avenir de toute une population. Il y a six mois, Denys Zhupnyk était un présentateur radio et télé réputé, il est à présent conducteur de VTC. Le danseur et chorégraphe Olesky Busko se produisait à Moscou et travaille aujourd'hui dans le bâtiment.

Les carrières de ces trentenaires ont été stoppées nets en pleine ascension, des choix forcés pour soutenir leur entourage. "Je suis triste de ce qui s'est passé. triste pour mon pays en général, triste que des familles soient déchirées, que des destins soient brisés. Des carrières que les gens ont mis des années à construire sont détruites, les gens finissent par simplement rayer leur ancienne vie et faire quelque chose qu'ils sont forcés de faire.", témoigne Denys Zhupnyk dans les rues de la capitale.

Nikita Priymenko qui avait déjà fui le conflit dans le Donbass en 2014 a aussi dû se reconvertir. Dans la capitale, il est passé de cadreur pour des productions importantes à réparateur de moto.

Le biologiste Yevgen Yelpitiforov est surnommé le gardien des clés. Il a passé ses derniers moins à arpenter les rues des banlieues de Boutcha et Irpin autour de Kyiv pour surveiller les maisons de ses amis qui ont fui. "Si j'étais à la place de ceux qui m'ont demandé de garder leurs clés, je ne penserai probablement pas à rémunérer la personne qui fait ça pour moi. Ce sont tous mes amis, toutes les clés que j'ai retrouvées appartiennent à des connaissances, ce sont leurs appartements.", le gardien des clés de 37 ans.

Les hommes ne sont pas les seuls à avoir subi ces changements de carrière, de nombreuses femmes ont pris les armes pour la première fois de leur vie. Creuser de tranchées, conduire des camions remplis de matériel militaire font à présent partie de leur quotidien.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Volodymyr Zelensky rêve de reprendre la Crimée annexée

La frappe à Kharkiv fait 16 morts, Zelensky évoque la concentration de troupes russes

MAJ : frappe russe sur un supermarché Kharkiv, au moins 14 morts