EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

L’imam Hassan Iquioussen, dont le Conseil d’Etat a validé l’expulsion vers le Maroc, est en fuite.

La police n'a pas trouvé Hassan Iquioussen à son domicile près de Valenciennes
La police n'a pas trouvé Hassan Iquioussen à son domicile près de Valenciennes Tous droits réservés FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Tous droits réservés FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Hassan Iquioussen, un imam de nationalité marocaine résident en France est en fuite. La veille, le Conseil d'État avait validé son expulsion du territoire français.

PUBLICITÉ

Hassan Iquioussen, un imam de nationalité marocaine résident en France est en fuite. La veille, le Conseil d'État avait validé son expulsion du territoire français.

Le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin avait ordonné à la fin du mois de juillet l'expulsion de cet homme, réputé proche de l'organisation islamiste les Frères Musulmans. Une décision rejetée par le tribunal administratif, qui estimait qu'une expulsion porterait "une atteinte disproportionnée à sa vie privée et familiale". M. Iquioussen est en effet né en France, ses enfants et la grande partie de sa famille sont français.

La réaction de son avocate sur Twitter

Mais ce mardi 30 août, le Conseil d'État a annulé la décision du tribunal administratif et donné son feu vert à l'expulsion. Il a estimé qu'en particulier dans les vidéos diffusées sur sa chaine Youtube (178 000 abonnés),Hassan Iquioussen avait tenu de manière répétée des discours sur "l'infériorité de la femme" et lancé des "actes de provocation explicites et délibérée à la discrimination ou à la haine".  

Une décision applaudie par Gérald Darmanin, qui a qualifié la décision de "grande victoire pour la république". L'homme avait fait de la lutte contre le "séparatisme islamique" un de ses grands engagements.

"Il sera expulsé du territoire national. Dès son interpellation, il sera placé en centre de rétention administratif", a indiqué M. Darmanin en début de soirée, depuis le perron de son ministère.

Mais lorsque les policiers sont venus interpeller Hassan Iquioussen à son domicile près de Valenciennes dans le nord de la France, ils ne l'ont pas trouvé. Considéré comme en fuite, il est désormais inscrit au fichier des personnes recherchées (FPR). Il pourrait s'être réfugié en Belgique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le projet de loi sur le séparatisme adopté en première lecture par les députés français

Loi "séparatisme" : pourquoi la laïcité à la française n'est pas toujours comprise à l'étranger

"Séparatisme" : "Ce n'est pas un texte contre la religion musulmane", se défend Jean Castex