This content is not available in your region

Pakistan : une toile de tente transformée en école pour les victimes des inondations

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Des enfants touchés par les inondations assistent à un cours dans une école de fortune gérée par la fondation caritative Al-Khidmat à Sukkur, le 1er septembre 2022.
Des enfants touchés par les inondations assistent à un cours dans une école de fortune gérée par la fondation caritative Al-Khidmat à Sukkur, le 1er septembre 2022.   -   Tous droits réservés  Photo : Asif HASSAN (AFP)

A Sukkur au Pakistan, une toile de tente a été transformée en école de fortune, par l'ONG Al-Khidmat, pour pouvoir accueillir les élèves victimes des inondations qui frappent le pays depuis trois mois et qui ont déjà fait plus d'un millier de morts.

Sukkur se trouve dans la province du Sind, l'une plus touchées, là où les pluies ont été cette année au moins 4 fois supérieures à la moyenne des précipitations des 30 dernières années.

"Pour les enfants touchés par la pluie et les inondations, nous avons lancé cette école, nous avons décidé de fournir des équipements éducatifs aux enfants", explique Abu Daud, enseignant.

Les élèves de cette école ont reçu des fournitures scolaires mais aussi de la nourriture.

Le Pakistan impute ces inondations dévastatrices au changement climatique, qui augmente la fréquence et l'intensité des phénomènes météorologiques extrêmes sur toute la planète.

Cette année, le pays a déjà été confronté à une vague de chaleur qui a parfois dépassé les 50°C, à des feux de forêts ravageurs et à des crues dévastatrices causées par la fonte rapide des glaciers.

Le Pakistan est responsable de moins de 1% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, mais il figure en 8e position des pays les plus menacés par les phénomènes météorologiques extrêmes, selon une étude de l'ONG Germanwatch.

Le gouvernement a critiqué les grands pays industrialisés pour leur rôle dans le réchauffement climatique, les accusant de s'être enrichis grâce aux énergies fossiles sans avoir envisagé les conséquences.