En Ukraine, malgré quelques gains russes, Kyiv garde l'initiative militaire

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews  avec AFP
Des soldats ukrainiens sur un tank, près de Borova dans l'Est de l'Ukraine, le 7 octobre 2022
Des soldats ukrainiens sur un tank, près de Borova dans l'Est de l'Ukraine, le 7 octobre 2022   -   Tous droits réservés  Francisco Seco/Copyright 2022 The AP. All rights reserved

L'armée ukrainienne a repris près de 2 500 km2 de territoire contrôlé par les forces russes lors de sa dernière contre-offensive lancée fin septembre, a affirmé vendredi le président Volodymyr Zelensky.

"Rien que cette semaine, nos soldats ont libéré 776 km2 de territoire dans l'Est de notre pays et 29 localités, dont six dans la région de Lougansk. Au total, 2.434 km2 de notre territoire et 96 localités ont déjà été libérés depuis le début de cette opération offensive", s'est-il félicité dans son allocution quotidienne publiée sur les réseaux sociaux.

Ces derniers jours, les troupes de Kiev ont réalisé une deuxième poussée importante, dans la région de Kharkiv (nord-est) mais aussi dans le Sud, proche de Kherson, ville contrôlée par les Russes.

Mi-septembre, le président ukrainien avait indiqué que son armée avait repris près de 6 000 km2 dans une première contre-offensive lancée début septembre.

L'armée ukrainienne avait annoncé début septembre une contre-offensive dans le Sud, puis dans la région de Kharkiv, frontalière de la Russie dans le nord-est du pays, forçant les soldats de Moscou à se retirer vers d'autres positions.

Moscou revendique la prise de quelques localités

 Les séparatistes prorusses qui combattent aux côtés des forces de Moscou en Ukraine ont revendiqué vendredi la capture de trois villages près de la ville de Bakhmout, dans l'est du pays, premier gains face aux difficultés sur les autres fronts.

Selon le compte des combattants du bastion séparatiste de Donetsk sur Telegram, ces villages capturés sont ceux d'Otradivka, de Vessela Dolyna et de Zaïtsevé.

L'armée russe avait annoncé la capture de Zaïtsévé, la veille, dans son bilan quotidien.

Ces trois villages sont situés au sud de la ville de Bakhmout contrôlée par les forces ukrainiennes, et que l'armée russe tente de prendre sans succès depuis des mois.

Ces gains sont les premiers annoncés par les forces de Moscou, en difficulté face à une contre-offensive des troupes ukrainiennes lancée début septembre.

Apocalypse

Après les menaces de Vladimir Poutine d'employer l'arme nucléaire pour défendre les territoires que le Kremlin considère comme russes, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a évoqué jeudi la nécessité le cas échéant de "frappes préventives" contre la Russie.

Si la présidence ukrainienne a rapidement fait marche arrière en affirmant que M. Zelensky parlait de "sanctions" préventives et non de frappes, les responsables russes ont fustigé ses propos.

Le Kremlin a dénoncé un "appel à débuter une nouvelle guerre mondiale" et le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a estimé que de telles déclarations confirmaient le bien-fondé de l'invasion russe.

Ce jeudi, le président américain Joe Biden a mis en garde contre un risque d'"apocalypse" une première depuis la Guerre froide.