Récit : à Mykolaïv, les volontaires s'organisent pour venir en aide aux évacués

Access to the comments Discussion
Par Natalia Liubchenkova
Bâtiment détruit à Mykolaïv
Bâtiment détruit à Mykolaïv   -  Tous droits réservés  Nataliia Liubchenkova / Euronews

Située à une centaine de kilomètres de Kherson ville occupée par les Russes depuis début mars, Mykolaïv dans le sud de l'Ukraine est l'un des principaux refuges des civils ukrainiens fuyant les territoires occupés par les forces russes. Sur place, volontaires et organisations caritatives s'organisent. Notre envoyée spéciale, Natalia Liubchenkova s'est rendue là-bas.

Natalia est psychologue à Mykolaïv, dans le Sud de l’Ukraine. Comme la plupart de ses voisins, elle se renseigne sur l’avancement des troupes ukrainiennes non pas à la télévision, mais sur internet: réseaux sociaux, témoignages de proches prenant part aux combats, mais aussi des informations relayées par les volontaires qui aident les civils à quitter les territoires occupés par les Russes.

"Ce qui se passe à Mykolaïv et dans ses environs est une horreur, une véritable horreur. Ce qui se passe à Kherson est inimaginable. C'est Boutcha numéro deux. Plus les soldats ukrainiens sont proches de Kherson, plus les chances de survie des civils sont élevées", raconte t'elle.

Un soir sur deux, Natalia cuisine et envoie des plats pour les soldats ukrainiens. Mais la route pour parvenir au front est dangereuse ; et celle en direction de Kherson, que Natalia emprunte ce soir, l’est encore plus. Un aller qui durait seulement une heure avant la guerre prend désormais 6 jours… et beaucoup de matériel transporté, en particulier la nourriture et le matériel médical, est confisqué aux checkpoints par les forces russes.

Dans le Sud, la plupart des villages sont désormais en ruines. Leurs habitants ont été déplacés. Parmi eux, Maria. Son mari a été la dernière personne évacuée. Il est resté coincé pendant 6 jours dans les décombres de maison détruite par un obus: _"__mes petits-enfants, mes enfants, la guerre nous a dispersés… Notre petit-fils est retourné là-bas et a sauvé son grand-père". _

Le jeune homme s’est précipité dans la maison familiale alors que le village était sous le feu des bombardements russes.

Nous savons que beaucoup de nos soldats reprennent nos terres centimètre par centimètre, et nous en sommes très reconnaissants. Nous essayons de faire tout notre possible pour rapprocher la victoire.
Liudmyla
Responsable de l’organisation caritative "Pour la Paix et le Réveil Spirituel"

Un vaste réseau de charités et de volontaires soutient l'armée et ceux qui en ont le plus besoin. Un dévouement remarquable, mais à peine suffisant pour faire face aux destructions causées par l’agression russe. Liudmyla, responsable de l’organisation caritative "Pour la Paix et le Réveil Spirituel" se réjouit de l'avancée ukrainienne: "nous savons que beaucoup de nos soldats reprennent nos terres centimètre par centimètre, et nous en sommes très reconnaissants. Nous essayons de faire tout notre possible pour rapprocher la victoire."

Pour les habitants du Sud de l'Ukraine, les avancées de l'armée ukrainienne signifient surtout la fin du danger imminent pour eux et leurs familles, et l’espoir de retrouver une vie normale et libre.