Des centaines de morts dans des inondations au Nigeria

Inondations au Nigeria
Inondations au Nigeria Tous droits réservés Fatai Campbell/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au Nigeria, plus d'1,4 million de personnes ont été déplacées à cause des inondations, qui ont fait plusieurs centaines de morts.

PUBLICITÉ

Des immenses inondations ont fait environ 500 morts et ont provoqué le déplacement de près d'un million et demi de personnes au Nigeria, depuis le début de la saison des pluies.

Les inondations causées par des précipitations abondantes et des infrastructures insuffisantes ont touché de vastes étendues du pays le plus peuplé d'Afrique.

Plus de 40 000 habitations ont été totalement endommagées et 70 000 hectares de terres agricoles ont été ravagés selon un communiqué du directeur adjoint de l'information du ministère des Affaires humanitaires, Rhoda Ishaku Iliya.

Le porte-parole de l'Agence nationale de gestion des urgences a imputé le niveau élevé des dégâts à des constructions non conformes aux règles régionales et à proximité des cours d'eau.

Le ministère des Affaires humanitaires a annoncé que le gouvernement fédéral avait commencé à distribuer 12 000 tonnes de nourriture et de produits de première nécessité dans les régions sinistrées.

Les inondations ont touché 31 des 36 États du Nigeria, dont la capitale.

La saison des pluies démarre habituellement au mois de juin, et se termine en novembre dans les États du nord et en décembre dans le sud du pays.

L'Afrique subsaharienne est touchée de manière disproportionnée par le changement climatique et les économiques des pays de la région sont déjà touchées par les répercussions de la guerre Russie-Ukraine.

Les producteurs de riz ont prévenu que les inondations dévastatrices pourraient avoir un impact sur les prix dans ce pays de quelque 200 millions d'habitants où les importations de riz sont interdites pour stimuler la production locale.

Le Programme alimentaire mondial et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture ont déclaré le mois dernier que le Nigeria faisait partie des six pays confrontés à un risque élevé de niveaux catastrophiques de famine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le parlement espagnol va examiner un projet de loi pour régulariser des sans-papiers

Inondations en Russie : des centaines de sinistrés manifestent pour obtenir des compensations

Plus de 72 000 personnes évacuées après des inondations record au Kazakhstan