La ville de Bakhmout, dans le Donbass, et le village de Bilohorivka assiégés par les forces russes

Un tank ukrainien positionné à Bakhmout, dans l'est du pays, le 2 octobre 2022.
Un tank ukrainien positionné à Bakhmout, dans l'est du pays, le 2 octobre 2022. Tous droits réservés Inna Varenytsia/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La ville de Bakhmout, dans le Donbass, et le village de Bilohorivka, près de Lyssytchansk, assiégés par les forces russes.

PUBLICITÉ

La ville de Bakhmout, dans le Donbass, et le village de Bilohorivka, près de Lyssytchansk, sont ciblées par des attaques au sol des forces russes. Les faubourgs de Bakhmout sont depuis vendredi matin le théâtre de violents affrontements avec les forces ukrainiennes qui défendent leurs positions. Selon plusieurs médias ukrainiens, la police locale rapporte que des tirs d'artillerie russe ont fait plusieurs victimes et blessés.

Jusqu'en février dernier, la ville comptait environ 80 000 habitants. Aujourd'hui, seuls 10 000 sont restés sur place et tentent d'y survivre. Bakhmout se trouve toute proche de la ligne qui séparait depuis 2014 les régions contrôlées par les séparatistes pro-russes du reste de l'Ukraine. Avec le village de Bilohorivka, à environ 50 kilomètres au nord, elle est aujourd'hui l'épicentre des combats au sols entre forces russes et ukrainiennes. 

Malgré le recul des troupes de Moscou globalement observé sur le front ukrainien, celles-ci progressent donc dans ces deux localités des régions du Donbass et de Louhansk tenues par les séparatistes pro-russes, où les mercenaires de Wagner jouent un rôle militaire d'ampleur.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Zelensky accuse la Russie de retarder "délibérément" les exportations de céréales ukrainiennes

Washington accuse Téhéran de déployer des troupes en Crimée

Ukraine : restrictions d'électricité et déplacement de population près de Kherson