PUBLICITÉ

Ukraine : le Parlement européen qualifie de "génocide" la famine des années 1930

Le président ukrainien et son épouse devant un monument dédié aux victimes de l'Holodomor, samedi 26 novembre 2022.
Le président ukrainien et son épouse devant un monument dédié aux victimes de l'Holodomor, samedi 26 novembre 2022. Tous droits réservés Photo : bureau de presse de la présidence ukrainienne via AP
Tous droits réservés Photo : bureau de presse de la présidence ukrainienne via AP
Par Euronews avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Parlement européen a reconnu jeudi comme génocide l'Holodomor, la famine en Ukraine provoquée par les Soviétiques il y a 90 ans qui a entraîné la mort de plusieurs millions de personnes.

PUBLICITÉ

Le Parlement européen a reconnu jeudi comme génocide l'Holodomor, la famine en Ukraine provoquée par les Soviétiques il y a 90 ans qui a entraîné la mort de plusieurs millions de personnes.

Dans un texte voté à la quasi-unanimité (507 voix pour, 12 voix contre et 17 abstentions), les eurodéputés réunis à Strasbourg estiment que l'Holodomor (extermination par la faim, en ukrainien) a été commise "par le régime soviétique dans l'intention de détruire un groupe de personnes en infligeant délibérément des conditions de vie menant inexorablement à leur anéantissement physique".

"Les crimes russes actuels en Ukraine rappellent le passé", a insisté dans un communiqué le Parlement européen, qui a remis mercredi à Strasbourg son prix Sakharov de la liberté de pensée au peuple ukrainien, luttant contre l'invasion de la Russie.

Les parlementaires appellent "tous les pays et organisations" à également reconnaître comme génocide cette famine face à un "régime russe (qui) manipule la mémoire historique pour sa propre survie".

Surnommée "le grenier à blé de l'Europe" pour la fertilité de ses terres noires, l'Ukraine a perdu quatre à huit millions d'habitants dans la grande famine de 1932-1933, sur fond de collectivisation des terres, orchestrée selon des historiens par Staline pour réprimer toute velléité nationaliste et indépendantiste de ce pays, alors république soviétique.

L'Ukraine fait campagne depuis des années pour que l'Holodomor soit officiellement reconnu comme un génocide, concept forgé lors de la Deuxième guerre mondiale.

La Russie refuse catégoriquement une telle classification, prétextant que la grande famine qui a sévi en Union soviétique au début des années 30 n'a pas seulement fait des victimes ukrainiennes, mais aussi russes, kazakhes, allemandes de la Volga et des membres d'autres peuples.

L'Allemagne, qui a également reconnu en novembre l'Holodomor comme génocide, avait été accusée par Moscou de "diaboliser" la Russie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les députés demandent la saisie des centaines de milliards d'euros d'actifs gelés de la Russie

La gauche radicale dénonce les ouvertures d'Ursula von der Leyen vers l'extrême droite

Elections européennes : que veulent les électeurs et que promettent les candidats