Esclavage : les Pays-Bas présentent des excuses officielles

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte serre la main de Marian Markelo, une représentante afro-surinamaise, 19/12/2022
Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte serre la main de Marian Markelo, une représentante afro-surinamaise, 19/12/2022 Tous droits réservés Peter Dejong/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a présenté les excuses officielles du gouvernement pour le rôle de l'Etat dans l'esclavage, qualifié de "crime contre l'humanité".

PUBLICITÉ

Les Pays-Bas se sont excusés officiellement pour le rôle de l'Etat dans l'histoire de l'esclavage. Dans un discours très attendu, le Premier ministre Mark Rutte a présenté ses excuses au nom du gouvernement néerlandais : "Aujourd'hui, je présente des excuses au nom du gouvernement néerlandais pour les actions de l'Etat néerlandais dans le passé : à titre posthume à tous les esclaves du monde entier qui ont souffert de cet acte. À leurs filles et fils et à tous leurs descendants", a-t-il dit.

"Des personnes ont été transformées en marchandise. La dignité humaine a été foulée aux pieds, d'une manière horrible", a ajouté M. Rutte, avant de dire "Je m'excuse" en anglais, en sranan (créole surinamien) et en papiamento (créole des Antilles néerlandaises).

Mark Rutte a dénoncé l'esclavage comme un crime contre l'humanité. Il avait laissé entendre qu'il prononcerait un discours sur le sujet lors de sa visite au Suriname en septembre dernier. Quelque 200 000 Africains ont été envoyés comme esclaves dans ce territoire d'Amérique du Sud pour travailler dans des plantations.

Comme d'autres pays européens, les Pays-Bas ont joué pendant 250 ans un rôle clé dans la capture, le transfert et la vente d'esclaves africains en Amérique, mais aussi en Afrique du Sud et en Indonésie où opérait la Compagnie néerlandaise des Indes orientales.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Greta Thunberg de nouveau arrêtée lors d'une manifestation pour le climat

Guerre Russie-Ukraine : une conférence aux Pays-Bas pour "rétablir" la Justice en Ukraine

Un axe de transport fluvial entre les Pays-Bas, la Belgique et la France sera fermé pour réparations