Ukraine : combats intenses dans l'Est du pays, pas de paix à l'horizon

Enterrement du soldat ukrainien Serhiy Klymenko, Kharkiv, Ukraine, le 23 décembre 2022
Enterrement du soldat ukrainien Serhiy Klymenko, Kharkiv, Ukraine, le 23 décembre 2022 Tous droits réservés Evgeniy Maloletka/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Evgeniy Maloletka/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine appelle l'industrie à fournir aux militaires russes des armes modernisées et "tous les équipements et munitions nécessaires".

PUBLICITÉ

La guerre se poursuit en Ukraine, avec de nouveaux bombardements russes qui ont touché ce vendredi l'est et le sud du pays. Environ 70 frappes ont été menées sur le territoire, faisant au moins huit morts parmi les civils et une vingtaine de blessés.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des frappes russes ont touché un hôpital dans la ville de Volchansk (région de Kharkiv), au nord-est du pays, blessant cinq personnes, selon le gouverneur local, Oleh Syniehubov.

Combats intenses dans l'Est

En parallèle, l'armée ukrainienne a fait état d'explosions dans la ville occupée de Tokmak, sans donner de détails sur les auteurs, détruisant des bâtiments servant d'abris aux troupes russes, dans la région de Zaporijjia.

Les combats les plus intenses se déroulent dans l'Est du pays, l'état-major ukrainien affirmant que les villes de Bakhmout et Lyman subissaient de lourdes frappes russes. À Kramatorsk, toujours dans cette zone, une douzaine d'immeubles ont été endommagés par ces frappes, ainsi qu'un pensionnat servant de quartier général local de l'armée ukrainienne.

Pas de paix à l'horizon

La région de Kherson dans le sud a pour sa part fait l'objet d'une soixantaine de frappes de la part des forces russes, postées de l'autre côté du Dniepr. Ces bombardements ont fait une victime selon le chef adjoint de cabinet de la présidence ukrainienne, Kyrylo Tymoshenko.

Volodymyr Zelensky était de retour de Washington ce vendredi, une visite au cours de laquelle le président ukrainien a martelé qu'aucun compromis ne serait fait sur l'intégrité territoriale de son pays.

Sur ce sujet, le porte parole du Kremlin Dmitri Peskov a rétorqué qu'aucun plan de paix ne pourrait être envisagé "sans une prise en comte de la réalité" ; Moscou exige ainsi la reconnaissance par Kyiv de sa souveraineté sur la Crimée et les autres territoires annexés.

En parallèle ce vendredi, Vladimir Poutine a rencontré des responsables du complexe militaro industriel russe à Tula (150 km au sud de Moscou), et leur a demandé d'intensifier les fournitures d'armes et de munitions à l'armée. Le chef du Kremlin a également exhorté les industriels à moderniser les armements russes en tenant compte de l'expérience des combats en Ukraine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'électricité peu à peu rétablie en Ukraine

Guerre en Ukraine : retour sur les ambitions militaires de la Russie

Guerre en Ukraine : Moscou annonce un accord avec Kyiv pour échanger 48 enfants