EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : la situation au 3 janvier 2023, cartes à l'appui

Une carte de l'Ukraine
Une carte de l'Ukraine Tous droits réservés @institute of the study of war
Tous droits réservés @institute of the study of war
Par SASHA VAKULINA
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une vague de critiques contre l'armée russe après une frappe ukrainienne meurtrière, des attaques russes de drones et des combats acharnés à Bakhmut : le point sur la guerre en Ukraine, cartes à l'appui.

PUBLICITÉ

La défense anti-aérienne ukrainienne aurait intercepté tous les drones d'une attaque russe contre l'Ukraine durant deux nuits consécutives du 31 décembre au 2 janvier.

Pour l’Institut pour l’étude de la guerre, les attaques aériennes et de missiles russes contre l’Ukraine ne génèrent probablement pas les effets d’information souhaités par le Kremlin parmi les nationalistes russes.

Mais c'est un autre événement qui a suscité de nombreuses questions et même des critiques : une attaque le jour de l'An contre un complexe dans la ville ukrainienne de Makiivka sous contrôle russe, qui a tué les troupes récemment mobilisées et envoyées par Moscou.

Le groupe de réflexion américain indique qu'une frappe ukrainienne dévastatrice sur une base russe à Makiivka, dans la région de Donetsk, le 31 décembre a suscité de vives critiques à l'égard du leadership militaire russe.

Le ministère britannique de la Défense évalue la situation autour de Bakhmut, où se déroulent certains des combats les plus féroces.

Il indique qu'à la mi-décembre, l'armée russe et les forces du groupe Wagner ont probablement augmenté la fréquence de leurs assauts d'infanterie ici. Mais nombre de ces opérations ont été mal soutenues.

Et le ministère britannique de la Défense d'ajouter : au cours des dix derniers jours, l'Ukraine a engagé d'importants renforts pour défendre le secteur. La fréquence des assauts russes a probablement diminué par rapport au pic de la mi-décembre. Les deux camps ont subi de nombreuses pertes.

Il est probable que les opérations offensives russes dans la région ne soient plus menées qu'au niveau des sections ou des pelotons. Il est peu probable que la Russie réalise une percée significative près de Bakhmut dans les semaines à venir ajoute le ministère britannique de la Défense.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

[No Comment] Russie : commémoration à Moscou après les bombardements de Makiivka

Au moins 63 soldats russes tués dans une attaque ukrainienne dans l'Est

No Comment. Les proches des prisonniers de guerre ukrainiens manifestent à Kyiv