400 milliards de budget, renseignement, réserve... Les promesses d'E. Macron à l'armée française

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Le président français Emmanuel Macron présente ses vœux à l'armée dans la base de Mont-de-Marsan, dans le sud-ouest du pays.
Le président français Emmanuel Macron présente ses vœux à l'armée dans la base de Mont-de-Marsan, dans le sud-ouest du pays.   -   Tous droits réservés  Bob Edme/ AP

Le président français Emmanuel Macron présentait ce vendredi ses vœux à l'armée, dans la base de Mont-de-Marsan, dans le sud-ouest du pays. Au programme, les mesures envisagées pour la future loi de Programmation militaire (LPM) pour la période 2024-2030.

Il a promis de "renouveler ce précieux outil militaire qui sert notre liberté, notre sécurité, notre prospérité et notre place dans le monde". Voici les principales mesures annoncées. 

  • Augmentation du budget de l'armée : 400 milliards sur sept ans

La future loi de Programmation militaire prévoit un budget de 413 milliards d'euros sur sept ans, c'est-à-dire environ 59 milliards par an, en moyenne. Une hausse d'un tiers par rapport à la précédente LPM, pour la période 2019-2025, sur fond de guerre en Ukraine.

Depuis 2019, la tendance est à la hausse, après des années de coupes budgétaires dans l'armée.

En accord avec les objectifs fixés par l'OTAN, la France devrait atteindre un budget militaire de 2% de son PIB d'ici 2025. En 2021, il représentait 1,9% du PIB.

  • Forte hausse du budget du renseignement

Le président français a annoncé une hausse de 60% du budget alloué au renseignement. En particulier, les budgets de la Direction du renseignement militaire (DRM) et de la Direction du renseignement et de la sécurité de la défense (DRSD) seront doublés.

  • Renforcement du budget du nucléaire militaire

Les efforts de modernisation de la dissuasion nucléaire française seront poursuivis. 5,6 milliards d'euros de crédits de paiement sont consacrés à ce domaine en 2023.

"La dissuasion nucléaire est un élément qui distingue la France des autres pays d'Europe. Nous voyons à nouveau, en analysant la guerre en Ukraine, son importance vitale" a appuyé Emmanuel Macron devant les gradés ce vendredi.

Pour rappel, la France reste le seul membre de l'Union européenne à posséder des armes nucléaires. 

  • Augmentation des effectifs de réservistes

Soucieux de renforcer la "force morale" de la nation, le chef de l'Etat s'est fixé pour objectif de doubler le nombre de réservistes. Ils sont actuellement au nombre de 40 000. À titre de comparaison, l'armée allemande dispose actuellement de près de 30 000 réservistes (chiffre 2019).