EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Livraison de chars allemands à l'Ukraine : Berlin temporise encore, Kyiv attendra

Un char d'assaut
Un char d'assaut Tous droits réservés Michael Sohn/AP2011
Tous droits réservés Michael Sohn/AP2011
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Lors d'une réunion vendredi des ministres de la Défense en Allemagne, Berlin s'est encore refusé à autoriser l'envoi de chars Leopard à Kyiv.

PUBLICITÉ

L'Ukraine devra encore patienter avant de recevoir des chars Leopard de fabrication allemande. Malgré la pression de ses alliés occidentaux, Berlin s'est encore refusé vendredi à donner son feu vert, lors d'une réunion des ministres de la Défense sur la base militaire américaine de Ramstein, en Allemagne.

Problème, la Pologne et la Finlande ont besoin de l'autorisation de Berlin pour envoyer à Kyiv leurs chars Leopard. "Aucune décision n'a été prise. D'autres entretiens sont prévus sous forme de visioconférence", a indiqué Mariusz Błaszczak, le ministre polonais de la Défense.

Certains voient à travers l'hésitation de Berlin la peur d'une escalade militaire avec Moscou. Pour d'autres, cette temporisation est davantage une posture tactique.

"Nous devons peser le pour et le contre avant de prendre de telles décisions. Je suis sûr qu'il y aura une décision à court terme, mais je ne sais pas à quoi elle ressemblera", a déclaré Boris Pistorius, le ministre allemand de la Défense.

Nous devons peser le pour et le contre avant de prendre de telles décisions.
Boris Pistorius
ministre allemand de la Défense

L'hésitation allemande irrite ses alliés occidentaux. Interrogé sur la fiabilité de Berlin, le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, n'a toutefois pas souhaité polémiquer :

"Les Allemands sont fiables. Ils l'ont été pendant très, très longtemps et je crois sincèrement qu'ils continueront à l'être à l'avenir."

Également Irrité par les réticences de Berlin à envoyer des chars, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a rappelé aux membres du groupe de contact l'importance des chars pour repousser l'invasion russe. Mais pour l'heure, l'aide occidentale se concentre essentiellement sur le renforcement de la défense anti-aérienne ukrainienne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des milliers de manifestants à Berlin venus manifester leur soutien à l'Ukraine

L'Allemagne élabore un "scénario d'exercice" en cas de conflit entre l'OTAN et la Russie

L'Allemagne scelle avec Israël un accord "historique" sur l'achat du bouclier antimissiles Arrow