PUBLICITÉ

Quand Boris Johnson accuse Vladimir Poutine de l'avoir menacé, le Kremlin voit rouge

L'ancien Premier ministre britannique Boris Johnson
L'ancien Premier ministre britannique Boris Johnson Tous droits réservés AP/Ukrainian Presidential Press Office
Tous droits réservés AP/Ukrainian Presidential Press Office
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Problème de traduction ou erreur d'interprétation ? Une conversation téléphonique entre Boris Johnson et Vladimir Poutine au sujet de l'Ukraine fait polémique.

PUBLICITÉ

Quand l'ex-Premier ministre britannique Boris Johnson raconte que Vladimir Poutine l'a "en quelque sorte menacé" avant l'invasion de l'Ukraine, le Kremlin voit rouge.

Dans un documentaire de la BBC, Boris Johnson explique avoir dit au président russe qu'une guerre serait une catastrophe totale. Alors qu'ils évoquaient la volonté de Kyiv d'entrer dans l'Otan, Vladimir Poutine aurait répondu "Un missile, ça prendrait une minute".

"Ce qu'a dit monsieur Johnson n'est pas vrai, c'est un mensonge. C'est soit un mensonge délibéré, mais alors vous devez demander à M. Johnson dans quel but il a choisi cette version. Soit c'est un mensonge involontaire, dans la mesure où il n'a pas compris ce que lui disait le président Poutine. Cela devient un peu gênant pour les interlocuteurs de notre président Poutine" souligne Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin.

Selon la version du Kremlin, Vladimir Poutine aurait fait remarquer qu'en cas d'entrée de l'Ukraine dans l'OTAN et la possibilité de déploiement de missiles de l'Alliance aux frontières russes, cela signifierait qu'un missile pourrait atteindre Moscou en quelques minutes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Rattrapé par le "partygate", Boris Johnson claque la porte du Parlement

L'Ukraine plongée dans l'obscurité alors que la Russie s'attaque au réseau électrique

Vladimir Poutine salue le chiffre d'affaires record des échanges commerciaux entre la Russie et la Chine