EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Les Etats-Unis ont abattu un "engin volant à haute altitude" au-dessus de l'Alaska

C'est au-dessus de l'Alaska qu'un "objet volant à haute altitude" a été abattu
C'est au-dessus de l'Alaska qu'un "objet volant à haute altitude" a été abattu Tous droits réservés Mark Thiessen/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Mark Thiessen/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Vincent MénardAFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les Etats-Unis, sur l'ordre du président Joe Biden, ont abattu un "objet volant à haute altitude" au-dessus de l'Alaska, a indiqué vendredi un porte-parole de la Maison Blanche, sans donner plus de détails sur sa nature ou sa provenance.

PUBLICITÉ

Les Etats-Unis, sur l'ordre du président Joe Biden, ont abattu vendredi un "objet volant à haute altitude" au-dessus de l'Alaska, a indiqué un porte-parole de la Maison Blanche, sans donner plus de détails sur sa nature, sa provenance ou son usage.

Cet "objet", qui avait selon lui "la taille d'une petite voiture" et volait à une altitude d'environ 12 000 mètres, posait "une menace pour la sécurité du trafic aérien", a dit John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche.

"Nous ne savons pas qui en est le propriétaire, si c'est un Etat ou une entreprise ou un particulier, nous ne le savons pas. Et nous ne comprenons pour l'heure pas son usage", a-t-il assuré.

Le président Joe Biden a donné l'ordre de le détruire "ce matin", a-t-il dit, et cela a été fait en début d'après-midi (heure de Washington).

Il a précisé que cet objet était "beaucoup plus petit" que le ballon chinois que les Etats-Unis ont détruit samedi dernier, lequel volait par ailleurs, à une altitude plus élevée.

L'administration américaine a eu connaissance "hier soir" de la présence de cet objet dont les débris sont tombés sur des eaux gelées, dans le nord de l'Alaska, près de la frontière canadienne, a encore indiqué John Kirby. Il a affirmé que les Etats-Unis s'efforceraient de récupérer ces débris.

Après le ballon chinois...

Le porte-parole a précisé, par ailleurs, qu'à la différence du ballon chinois, cet objet ne semblait pas avoir de système de propulsion ni de commandes lui permettant de se diriger.

John Kirby a enfin indiqué qu'une mission de reconnaissance aérienne menée autour de l'objet avant qu'il ne soit détruit avait établi qu'il n'y avait pas d'occupant à l'intérieur.

Washington avait abattu samedi au large de sa côte Atlantique un ballon qui avait survolé des sites militaires sensibles et avait été qualifié par Pékin d'aéronef "civil utilisé à des fins de recherches, principalement météorologiques".

Des images capturées par des avions militaires américains montrent que le ballon chinois qui a survolé les Etats-Unis la semaine passée était bien équipé d'outils d'espionnage, et non destinés à la météo.

Cet accrochage diplomatique avait mené le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken à repousser une rare visite en Chine.

Les autorités américaines s'affairent toujours à récolter les débris du ballon dans l'Atlantique, près des côtes de Caroline du Sud.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un nouvel "objet" volant abattu par l'armée américaine, le quatrième en huit jours

Ballon chinois abattu : Pékin "se réserve le droit" de répliquer

Ballon "espion" abattu : la Chine fustige la décision américaine