EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Pédocriminalité dans l'Église portugaise : au moins 4 815 victimes depuis 1950

Une église à Lisbone, le 10 février 2023
Une église à Lisbone, le 10 février 2023 Tous droits réservés Armando Franca/AP
Tous droits réservés Armando Franca/AP
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une commission indépendante a entendu plus de 500 témoignages pendant un an.

PUBLICITÉ

Au moins 4 815 mineurs ont été victimes de violences sexuelles au sein de l'Église catholique portugaise en 72 ans, telles sont les conclusions présentées lundi 13 février par une commission indépendante qui a entendu plus de 500 témoignages. L'équipe dirigée par le pédopsychiatre Pedro Strecht, a travaillé pendant un an sur ce dossier.

"Ces témoignages nous permettent d'arriver à un réseau de victimes beaucoup plus important, calculé au nombre minimal de 4 815 victimes", a déclaré M. Strecht, lors de la présentation de leur rapport final à Lisbonne. La grande majorité des crimes mentionnés est déjà prescrite mais 25 témoignages ont été transmis au ministère public.

En avril 2022, le cardinal-patriarche de Lisbonne et plus haut prélat de l'Eglise portugaise Manuel Clemente s'était dit prêt à "reconnaître les erreurs du passé" et à "demander pardon" aux victimes. Il assistait lundi à la présentation du rapport de la commission indépendante.

Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa, un conservateur, fervent catholique a été fortement critiqué en octobre dernier après avoir déclaré au moment de la publication d'un bilan provisoire des victimes, que "400 cas" (d'abus sexuels présumés sur des mineurs) ne semblait pas "particulièrement élevés".

Confronté aux milliers de cas de violences sexuelles commises par des membres de l'Eglise catholique dans le monde et aux accusations de dissimulation par des membres du clergé, le pape François a promis en 2019 de livrer une "bataille totale" contre la pédophilie au sein de l'Eglise.

Avant le Portugal, plusieurs pays se sont déjà efforcés de prendre la mesure de ce phénomène, dont la France, l'Irlande, l'Allemagne, l'Australie ou les Pays-Bas.

En octobre 2021, un document concernant l'Eglise catholique en France a mis en lumière des faits similaires. Intitulé "rapport Sauvé" d'après le nom du président de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Église (Ciase), ce dernier a révélé qu'au moins 10 000 personnes avaient été victimes d'abus sexuels dans l'Église catholique française depuis 1950. Le rapport a permis de découvrir que l'Eglise était le deuxième milieu où se déroule le plus d'abus sexuels après la famille et devant l'école et les colonies de vacances.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : la pop chrétienne se développe pour rapprocher les jeunes de l'Église

Pédocriminalité dans l'Église : le pape veut un rapport annuel sur la lutte contre ce fléau

Les victimes de Marko Rupnik demandent la "justice" et la "transparence"