PUBLICITÉ

Italie : Ravenne accueille à nouveau l'Ocean Viking et ses rescapés

Le navire humanitaire Ocean Viking dans le port italien de Ravenne
Le navire humanitaire Ocean Viking dans le port italien de Ravenne Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Anna Maria Ferrari
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Ocean Viking a de nouveau accosté dans le port de Ravenne en Italie. Pour les autorités locales, la position de l'Europe sur l'accueil des migrants doit être clarifiée. L'ONG SOS Méditerranée craint une limitation des opérations des navires de sauvetage en Italie.

PUBLICITÉ

Pour la deuxième fois en moins de deux mois, le navire humanitaire Ocean Viking est arrivé dans le port de Ravenne en Italie, avec des réfugiés à son bord.

Grâce à l'expérience précédente, l'organisation du sauvetage a été déployée rapidement et efficacement.

"Ravenne est une communauté solidaire. Nous avons tout de suite mis à disposition notre ville pour accueillir les arrivées, même si nous sommes préoccupés par le choix d'allonger les voyages" explique le maire de Ravenne, Michele De Pascale.

Nous avons besoin d'un système de répartition des migrants en Europe.
Stefano Bonaccini
Président de la région Emilie-Romagne

Au terminal des croisières de Ravenne, le président de la région Emilie-Romagne exprime lui aussi son inquiétude quant à la position de l'Europe sur l'accueil et la répartition des migrants :

"Nous avons besoin d'un système de _répartition des migrants en Europe, parce que nous ne sommes pas au stade de l'urgence mais nous pourrions bientôt l'être. Je crois que nous devons exiger de l'Europe qu'elle soit solidaire et qu'elle se rende disponible. _Le gouvernement italien a peu de crédibilité de ce point de vue, car pendant des années il a crié "ports fermés, priorité aux Italiens", et maintenant quand il demande la solidarité des autres, comme la Suède ou la Hongrie, ces derniers répondent, "priorités aux Hongrois et aux Suédois". Quand on sème le vent, on risque de récolter la tempête" souligne Stefano Bonaccini, président de la région Emilie-Romagne.

Des inquiétudes concernant le décret ONG du 2 janvier ont également été exprimées par le directeur italien de SOS Méditerranée. Il craint la limitation du travail des navires de secours humanitaires :  "_Ce décret ralentit la capacité opérationnelle d'une ambulance maritime comme Ocean Viking à être opérationnelle et à être présente là où il y a un besoin._Les personnes que nous avons secourues sont maintenant en bonne santé, nous avons constaté des situations de déshydratation, d'hypothermie et de souffrance due à la torture et à la violence dans les prisons libyennes" souligne Alessandro Porro, SOS Méditerranée Italie.

Au total, 84 personnes ont été secourues dans les eaux internationales au large de la Libye.

58 mineurs non accompagnés qui, après un premier placement dans la région d'Émilie-Romagne, seront relocalisés au niveau national, 26 adultes qui seront répartis dans différentes zones de la région.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Naufrage en Italie : des cadavres de migrants échouent sur la côte

Migrants en Méditerranée : l'Italie va "entraver" le travail de secours en mer des ONG

No Comment : inondations en Italie, la Lombardie particulièrement touchée