L'Ukraine peut reprendre l'initiative sur le terrain en 2023

Sasha Vakulina.
Sasha Vakulina. Tous droits réservés Euronews
Par Oleksandra VakulinaEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Institut for the Study of War affirme que Kyiv a les capacités de reprendre l'initiative dans l'est de l'Ukraine.

PUBLICITÉ

L'Ukraine a la capacité de reprendre l'initiative en 2023 avec un soutien occidental suffisant et opportun, - évalue l'Institut for the Study of War, au moment de la visite du président américain Biden.

Selon le groupe de réflexion, le moment choisi pour son voyage en Europe indique clairement que l'Occident continue de soutenir l'Ukraine après les efforts concertés de la Russie pour décourager l'aide militaire et le soutien politique occidentaux.

Les responsables ukrainiens continuent de répondre aux déclarations de certains responsables de la Défense américaine sur le rythme et les perspectives de la guerre, qui approche de son premier anniversaire. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré que l'Ukraine continuera à défendre Bakhmout mais "pas à n'importe quel prix".

M. Zelensky et le ministre ukrainien de la défense, Oleksii Reznikov, ont également souligné que les troupes ukrainiennes continuaient à se préparer à des contre-offensives à court terme.

Il est clair depuis longtemps que l'Ukraine ne continuerait pas à défendre Bakhmout au risque de voir un grand nombre de troupes ukrainiennes encerclées dans la ville, aussi le commentaire de Zelensky n'est-il pas susceptible de constituer un réel changement dans la stratégie de Kyiv.

Dans le même temps, l'ISW analyse les développements du côté russe, affirmant que le commandement militaire russe a probablement coupé l'accès indépendant du patron du Groupe Wagner, Evgeny Prigozhin, aux obus d'artillerie et aux armes lourdes dans le cadre de l'effort de professionnalisation des forces conventionnelles russes, laissant ses forces avec une "faim d'obus complète".

Mais le groupe de réflexion affirme que Prigozhin a peut-être déformé l'impact dévastateur du manque de munitions d'artillerie sur Wagner pour masquer ses véritables frustrations face à l'incapacité de Wagner à disposer et à exploiter ses propres systèmes d'artillerie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vladimir Poutine et Joe Biden s'opposent frontalement sur la guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Kyiv demande de nouvelles armes et munitions à ses alliés occidentaux

États-Unis : l'aide à l'Ukraine va-t-elle enfin être débloquée ?