Vladimir Poutine et Joe Biden s'opposent frontalement sur la guerre en Ukraine

Discours de Joe Biden à Varsovie, le 21 février 2023, Pologne
Discours de Joe Biden à Varsovie, le 21 février 2023, Pologne Tous droits réservés Evan Vucci/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Par discours interposés, Vladimir Poutine et Joe Biden s'opposent frontalement sur la guerre en Ukraine.

PUBLICITÉ

Vladimir Poutine et Joe Biden, diamétralement opposés sur la guerre en Ukraine. Les deux présidents ont prononcé des discours percutants ce mardi à Moscou et Varsovie.

Le président russe a refusé d'endosser la responsabilité de la guerre, son homologue américain affichant pour sa part son soutien à Kyiv. Le discours de Vladimir Poutine, a été comme à son habitude, très virulent à l'égard d'un Occident jugé décadent, et responsable selon le chef du Kremlin du désastre ukrainien.

"La responsabilité de l'alimentation du conflit ukrainien, de son escalade, du nombre de victimes incombe entièrement aux élites occidentales et, bien sûr, à l'actuel régime de Kiev, pour qui le peuple ukrainien est essentiellement étranger. Le régime ukrainien actuel ne sert pas ses intérêts nationaux, mais ceux de pays tiers" a-t-il déclaré.

Vladimir Poutine a aussi annoncé suspendre la participation de la Russie au traité New Start, accord bilatéral signé avec Washington sur le désarmement nucléaire.

Joe Biden pour sa part a déclaré que la Russie ne gagnerait "jamais" la guerre en Ukraine, assurant Kyiv et se ses alliés du soutien américain, qui "ne faiblira pas".

"Les autocrates ne comprennent qu'un seul mot : "Non", "non", "non". Non, vous ne prendrez pas mon pays. Non, vous ne prendrez pas ma liberté. Non, vous ne prendrez pas mon avenir" a lancé Joe Biden.

"La brutalité n'écrasera jamais la volonté de ceux qui veulent rester libres, l'Ukraine ne sera jamais une victoire pour la Russie. Jamais" a-t-il martelé.

Avant son retour à Washington, Joe Biden doit rencontrer les dirigeants des pays d'Europe centrale et de l'Est membres de l'OTAN, qui se sentent menacés par la Russie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : MAMBA, la nouvelle arme de défense aérienne

L'Ukraine peut reprendre l'initiative sur le terrain en 2023

Comment Valeriia, une Ukrainienne de 17 ans, a échappé à un camp de rééducation russe