EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Ukraine : "Violents combats" pour le contrôle de Bakhmout

Combats en Ukraine
Combats en Ukraine Tous droits réservés Evgeniy Maloletka/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Evgeniy Maloletka/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Par euronews avec AFP, AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Ukraine, les combats font toujours rage à Bakhmout dans l'est du pays. La ville, rasée par les bombardements, est devenue un enjeu symbolique.

PUBLICITÉ

De violents combats font rage pour le contrôle du centre ville de Bakmout, dans l'est de l'Ukraine.

Des détachements d'assaut du groupe russe Wagner "attaquent depuis plusieurs directions" pour tenter de percer la défense ukrainienne et "avancer vers les quartiers centraux", a indiqué le commandant des forces terrestres ukrainiennes, Olesksander Syrsky, tout en assurant infliger des "pertes significatives à l'ennemi".

Le patron du groupe armé Wagner, Evgueni Prigojine, a reconnu que ses troupes faisait face à une féroce résistance.

"La situation est difficile, très difficile. L'ennemi se bat pour chaque mètre. Plus on se rapproche du centre de la ville, plus les combats sont difficiles. Les Ukrainiens jettent des réserves sans fin au combat. Mais nous avançons et nous avancerons", dit-il.

La bataille pour Bakhmout est la plus longue et la plus sanglante depuis le début du conflit.

Les forces de Moscou tentent de prendre depuis l’été et au prix de lourdes pertes cette ville clef de l'oblast de Donetsk.

La ville est devenue un symbole de la résistance ukrainienne. Elle comptait 70 000 habitants avant l'invasion russe et a en grande partie été rasée par les bombardements.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Moscou ordonne le "doublement de la production d’armes à guidage de précision"

Le centre de Bakhmout, objet de "violents combats"

Guerre en Ukraine : rien ne va plus entre Wagner et le ministère russe de la Défense