EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Monténégro : un pro-européen met fin à trente ans de règne de Milo Djukanovic

Jakov Milatovic célèbre sa victoire à l'élection présidentielle au Monténégro.
Jakov Milatovic célèbre sa victoire à l'élection présidentielle au Monténégro. Tous droits réservés Risto Bozovic AP
Tous droits réservés Risto Bozovic AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon des résultats encore provisoires, Jakov Milatovic aurait remporté l'élection présidentielle à près de 60% des voix face à son rival.

PUBLICITÉ

Des feux d’artifices et des cris de joie ont retenti dans la nuit de dimanche à lundi à Podgorica, au Monténégro. Ils célèbrent la victoire de Jakov Milatovic aux élections présidentielles, qui met fin au règne  du président sortant Milo Djukanovic, au pouvoir depuis trois décennie dans le pays des Balkans. Selon des résultats encore provisoires, il aurait récolté près de 60% des voix.

"Nous allons arrimer le Monténégro à l'Union européenne au cours des cinq prochaines années", a promis le jeune économiste et futur président. À 36 ans, l'ex-ministre de l'économie a fait campagne sur les thèmes de l'adhésion à l'UE et des bonnes relations avec la Serbie voisine, avec son parti "Europe, maintenant".

Milo Djukanovic, 61 ans, a reconnu sa défaite. "Le Monténégro a choisi. Je respecte ce choix. Je félicite Jakov Milatovic", a-t-il dit. "Je veux que Milatovic soit un président performant car cela signifiera que le Monténégro pourra être un pays performant", a-t-il ajouté.

Des élections législatives anticipées sont prévues 11 juin après des mois de blocage. Le gouvernement actuel a été renversé par une motion de censure en août 2022 mais continue de gérer les affaires courantes.

Milo Djukanovic était depuis plus de 30 ans un incontournable de la scène politique du Monténégro, exerçant à de multiples reprises les fonctions de Premier ministre ou de président.

C'est sous son règne que le Monténégro a obtenu son indépendance de la Serbie en 2006, le statut de candidat à l'adhésion à l'Union européenne en 2010 et intégré l'Otan en 2017. Figure incontournable de la politique au Monténégro, Milo Djukanovic souffre d'une réputation d'autocrate et de soupçons de corruption.

Le président du Monténégro a peu de pouvoir propre. Les principaux leviers du pouvoir sont actionnés par le Premier ministre. Mais cette victoire électorale envoie un signal fort pour les élections législatives anticipées du 11 juin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Élections législatives au Monténégro : une page se tourne

Les Monténégrins aux urnes pour essayer de mettre fin à des années de crise

Monténégro : quatre personnes tuées dans l'incendie d'un campement rom