République tchèque : des aliments séchés acheminés vers le front ukrainien

Des repas complets sont proposés comme du goulasch, du poulet sauté ou du chili con carne
Des repas complets sont proposés comme du goulasch, du poulet sauté ou du chili con carne Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Principaux avantages des aliments secs : ils pèsent moins lourd, peuvent être transportés en plus grande quantité et bénéficient d'une longue durée de conservation.

PUBLICITÉ

L'aide humanitaire à l'Ukraine prend différentes formes. En République tchèque, une entreprise locale achemine de la nourriture séchée jusqu'à la ligne de front.

Principaux avantages des aliments secs : ils pèsent moins lourd, peuvent être transportés en plus grande quantité et bénéficient d'une longue durée de conservation.

Les aliments chargés à Prerov, au cœur de la Moravie, prennent ensuite la direction des combats.

"Nous apportons la nourriture directement aux défenseurs de la ligne de front. Nous chargeons environ 10 000 rations bien plus que si nous transportions des conserves ordinaires", explique Jan Zamrazil, le président de l'association "Les Tchèques pour l'Ukraine".

L'entreprise derrière cette initiative a déjà acheminé vers l'Ukraine des denrées alimentaires d'une valeur de 100 000 euros. Et elle a lancé une collecte de fonds pour transporter davantage de nourriture aux soldats.

"Ces rations peuvent être stockées en cas de situation critique comme des séismes ou des tornades. Le lendemain matin, quel que soit l'endroit où nous avons un problème, il y a un repas prêt qui n'a pas besoin d'être cuisiné", souligne Rudolf Kalovsky, directeur de recherche de l'entreprise de lyophilisation.

Vingt produits différents sont proposés aux soldats ukrainiens, dont des repas complets comme du goulasch, du poulet sauté ou du chili con carne. Selon l'entreprise qui les conçoit, les aliments auraient le même goût que s'ils avaient été préparés à la maison et peuvent être facilement stockés, transportés et consommés en toute sécurité pendant 30 ans.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Controverse à l'école en République tchèque : une enseignante relaie la propagande russe

Nouvelle manifestation anti-gouvernementale à Prague

Le groupe de Visegrad est divisé sur la question des armes à donner à l'Ukraine