EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Nouvelle journée de violences au Proche-Orient

Un adolescent de 15 ans a péri en Cisjordanie
Un adolescent de 15 ans a péri en Cisjordanie Tous droits réservés Nasser Nasser/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Nasser Nasser/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un adolescent palestinien et une Israélo-britannique ont péri ce lundi en Cisjordanie. La journée a également été marquée par un défilé de colons israéliens.

PUBLICITÉ

La tension reste vive au Proche-Orient. Ce lundi, en Cisjordanie, des milliers de colons israéliens ont défilé vers Evyatar, une colonie juive non reconnue par les autorités israéliennes, pour exiger sa légalisation.

Plusieurs responsables politiques étaient présents dans le cortège, dont le ministre de la Sécurité publique, une figure de l'extrême-droite israélienne et soutien de la cause des colons en Cisjordanie. Un imposant dispositif policier et militaire a été déployé pour protéger les colons qui ont été ciblés par des jets de pierres.

Un adolescent palestinien tué

Depuis plusieurs mois, la région est en proie à un regain de violences. Les affrontements la semaine dernière entre policiers israéliens et des Palestiniens à l'intérieur de la mosquée Al-Aqsa, en plein mois du ramadan, ont attisé davantage les tensions.

Ce lundi, un adolescent palestinien de 15 ans a été tué lors d'un raid militaire israélien dans un camp de réfugiés près de Jericho. Le Hamas a dénoncé une "exécution sommaire".

Mort d'une Israélo-Britannique

Par ailleurs, une Israélo-Britannique de 48 ans a succombé à ses blessures ce lundi après que son véhicule a été touché vendredi par des tirs palestiniens dans le nord-est de la Cisjordanie. Ses deux filles âgées de 16 et 20 ans avaient également été tuées dans l'attaque.

La tension reste également palpable sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem. Israël a déployé près 2 000 soldats pour surveiller la zone et empêcher une nouvelle flambée de violences en pleines fêtes juives et musulmanes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Manifestation de juifs ultra-orthodoxes contre le recrutement militaire en Israël

Gaza : au moins 15 morts dans une frappe israélienne sur une école gérée par l'UNRWA

Plus de 90 morts à Gaza : Israël dit avoir visé Mohammed Deif, cerveau des attentats du 7 octobre