Outrage au drapeau : l'Azerbaïdjan retire ses athlètes des championnats d'Europe d'haltérophile

L'Azerbaïdjan a retiré ses athlètes des championnats d'Europe d'haltérophilie organisés à Erevan, capitale de son pays rival l'Arménie, après que son drapeau a été brûlé.
L'Azerbaïdjan a retiré ses athlètes des championnats d'Europe d'haltérophilie organisés à Erevan, capitale de son pays rival l'Arménie, après que son drapeau a été brûlé. Tous droits réservés Pavel Golovkin/Copyright 2021 The AP. All rights reserved
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Azerbaïdjan a décidé samedi de retirer ses athlètes des championnats d'Europe d'haltérophilie organisés à Erevan, capitale de son pays rival l'Arménie, à la suite d'un incident où son drapeau a été brûlé.

PUBLICITÉ

L'Azerbaïdjan a décidé samedi de retirer ses athlètes des championnats d'Europe d'haltérophilie organisés à Erevan, capitale de son pays rival l'Arménie, à la suite d'un incident où son drapeau a été brûlé.

Des images de la cérémonie d'ouverture de la compétition qui s'est tenue à Erevan vendredi ont montré un homme courant vers la scène, arrachant le drapeau de l'Azerbaïdjan à un porte-drapeau et y mettant le feu.

Le ministère azerbaïdjanais de la jeunesse et des sports a annoncé dans un communiqué commun avec le Comité national olympique qu'il avait pris la décision de rapatrier ses athlètes à la suite de ce qu'il a qualifié d'"acte barbare" lors de la cérémonie.

Cérémonie d'ouverture du Championnat d'Europe d'#haltérophilie en #Arménie avec la participation de l'équipe d'#Azerbaïdjan. Le drapeau de l'Azerbaïdjan est brûlé par les "hôtes". Barbarie ! Haine ethnique ! Aucun autre mot ne peut décrire un tel acte #EWC2023

"Dans des conditions où une telle atmosphère de haine prévaut en Arménie, où la sécurité n'est pas assurée, la participation normale des athlètes azerbaïdjanais aux compétitions est impossible en raison de la pression psychologique", souligne le communiqué.

"La politisation du sport est absolument inacceptable", ajoute le texte, qui réclame également à la Fédération européenne d'haltérophilie d'imposer des sanctions à l'Arménie.

Le responsable a été libéré sans inculpation

L'Azerbaïdjan et l'Arménie, deux anciennes républiques soviétiques du Caucase, sont engagées dans un conflit qui dure depuis des décennies au sujet de la région du Nagorny Karabakh, disputée entre des séparatistes arméniens et l'Azerbaïdjan.

Elles sont entrées en guerre à deux reprises - dans les années 1990 et plus récemment en 2020 - à propos de cette région montagneuse.

Le ministère des affaires étrangères de l'Azerbaïdjan a déclaré qu'il "condamnait fermement" l'incident et a appelé l'Arménie à "traduire immédiatement en justice" la personne responsable.

Les médias locaux ont indiqué que la police arménienne avait brièvement détenu le responsable, le styliste Aram Nikolyan, et que, selon son avocat, il avait été libéré sans inculpation.

Dans un communiqué, le ministère arménien de l'éducation, des sciences, de la culture et des sports a nié tout risque pour les athlètes participant à la compétition.

"L'incident survenu lors de la cérémonie d'ouverture, qui a été résolu très rapidement, n'a rien à voir avec les garanties de sécurité des athlètes", a assuré le ministère.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Arménie et l'Azerbaïdjan promettent de normaliser leurs relations, une avancée majeure ?

Manifestation de soutien aux Arméniens du Haut-Karabakh à Bruxelles

Plus de 100 000 personnes ont quitté le Haut-Karabakh, soit la quasi-totalité de la population