EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

En Espagne, le manque d'eau menace gravement les récoltes de céréales

Réservoir de Sau, à 100 km au nord de Barcelone, Espagne, le 11 avril 2023
Réservoir de Sau, à 100 km au nord de Barcelone, Espagne, le 11 avril 2023 Tous droits réservés Emilio Morenatti/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Emilio Morenatti/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Espagne, le manque d'eau menace gravement les récoltes, obligeant les autorités à réfléchir à de nouveaux modes d'irrigation et de consommation.

PUBLICITÉ

Les Européens ont été appelés cet hiver à réduire leur consommation d'électricité en limitant notamment le chauffage de leurs logements, alors que l'approvisionnement en énergie était en sursis. Si le Vieux continent s'en est bien sorti cet hiver, un autre problème guette : le manque d'eau et ses conséquences sur l'agriculture. 

L'Espagne sans pluie, c'est l'Espagne sans céréales

En raison d'une sécheresse prolongée, l'Espagne pourrait bien être privée de ses récoltes de blé et d'orge. "Des dommages irréversibles ont été causés à plus de 3,5 millions d'hectares de cultures", a averti la principale association d'agriculteurs du pays, la COAG, en tirant la sonnette d'alarme sur une tendance qui, selon elle, s'observe dans la majeure partie du territoire.

Pour évaluer la situation, le gouvernement doit tenir une réunion du comité national de lutte contre la sécheresse, le mercredi 19 avril.

"Si les précipitations ne s'améliorent pas d'ici quelques jours, la production des cultures pluviales, en particulier des céréales d'hiver, sera considérablement réduite. [...] Les perspectives ne sont pas bonnes du tout [...] Si cela continue ainsi, alors, logiquement, la récolte diminuera, et donc les prix augmenteront," alerte Sergio Vicente-Serrano, chercheur à l'Institut pyrénéen d'écologie de Saragosse.

"Il ne faut pas oublier que la sécheresse est un phénomène caractéristique du climat méditerranéen, qui n'est pas nouveau, lié au processus de réchauffement climatique, et qui n'est pas un processus que nous avons connu seulement au cours des dernières décennies ajoute-t-il. "Mais le problème est que ces dernières années, nous avons également souffert d'un manque de précipitations [...] dans le contexte d'une augmentation notable des températures" constate-t-il.

Sécheresse hivernale et estivale en Europe

D'autres pays européens sont également confrontés à ce problème. Une carte des sécheresses actuelles en Europe, compilée par le Copernicus Climate Change Service, montre la faible humidité des sols dans de nombreuses régions méridionales du continent en janvier.

"En temps normal, en particulier dans les pays du sud de l'Europe, nous attendons des pluies en automne et en hiver. Cela n'a pas été le cas cette année pour bon nombre de ces pays. Nous sommes donc sur le point d'entrer dans la saison agricole, la saison de croissance, avec une très faible humidité du sol" explique Samantha Burgess, directrice associée de Copernicus.

"De nombreuses ressources énergétiques dépendent de l'eau, comme le liquide de refroidissement des centrales nucléaires en France, ou les rivières pour l'hydroélectricité. Il s'agit donc également d'un défi", dit-elle.

"En France, par exemple, il y a déjà eu des restrictions d'eau en février et en mars. C'est vraiment inhabituel. Nous devons également mettre au point de nouvelles technologies qui utilisent moins d'eau, et chercher à la recycler autant que possible ou à réduire notre empreinte sur l'eau disponible."

L'hiver 2022-2023 en France a été le plus sec depuis 60 ans. Les Alpes, les Pyrénées et d'autres chaînes de montagnes françaises ont été beaucoup moins enneigées que d'habitude.

En 2022, l'Italie a également été durement touchée par la sécheresse, les autorités déclarant l'état d'urgence dans cinq régions. Les niveaux d'eau du fleuve Pô (le plus long du pays) ont baissé et les pénuries d'eau ont affecté tous les secteurs, de l'agriculture à la production d'énergie propre. L'hiver a également été sec et des millions d'Italiens risquent à nouveau d'être confrontés à des restrictions.

Le gouvernement élabore un "plan national d'approvisionnement en eau" et prépare un programme d'aide de 7,8 milliards d'euros.

Comment contrer cette nouvelle menace ?

Selon les experts, nous disposons d'un arsenal de mesures qui doivent être mises en œuvre immédiatement, afin de nous adapter à la situation et d'éviter qu'elle ne se détériore davantage.

"_Nous devons apprendre à vivre avec ce manque de précipitations et ces épisodes de sécheresse. Bien sûr, il y a un certain nombre de mécanismes évidents, par exemple, liés à la régulation de la demande, à la réduction de la consommation d'eau dans les villes, à l'amélioration de la qualité des terres irriguées"_suggère Sergio Vicente-Serrano.

"Mais nous avons aussi la possibilité d'utiliser les zones situées au sommet des montagnes, car c'est dans les montagnes, dans la région méditerranéenne, que se trouve la principale source d'humidité", explique-t-il.

"Nous envisagerons de nous adapter davantage aux cultures qui nécessitent moins d'eau", suggère Samantha Burgess. "Nous utiliserons des sources d'énergie qui ne dépendent pas autant des niveaux d'eau élevés des rivières ou des lacs. [...] La réalité est que si nous ne cessons pas d'émettre des gaz à effet de serre dans l'atmosphère, le changement climatique s'accentuera. [...] Nous savons que l'Europe en tant que région se réchauffe plus rapidement que d'autres parties du monde [...] Donc, si nous savons déjà à l'avance que nous sommes plus susceptibles d'avoir des sécheresses, et que ces sécheresses sont susceptibles d'être plus intenses, alors nous devons changer notre comportement pour nous assurer que nous pouvons réduire notre consommation d'eau et l'économiser."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les fruits disparaissent des vergers italiens en raison de conditions météorologiques extrêmes, avertissent les agriculteurs

Vers un monde plus vert : ces Européens qui prennent soin de notre eau

L'Europe doit affronter une nouvelle année de sécheresse