Les Indiens bientôt plus nombreux que les Chinois

Population indienne
Population indienne Tous droits réservés PUNIT PARANJPE/AFP or licensors
Par AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Inde ne dispose d'aucune donnée officielle sur le nombre de ses habitants, car elle n'a pas effectué de recensement depuis 2011

PUBLICITÉ

L'Inde devrait devenir le pays le plus peuplé du monde d'ici le milieu de l'année 2023, dépassant la Chine de près de trois millions d'habitants, selon des estimations des Nations unies publiées mercredi.

La population indienne comptera 1,4286 milliard d'habitants contre 1,4257 milliard pour la Chine, indique le rapport du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) sur l'état de la population mondiale.

Selon des données officielles publiées au début de l'année, la population chinoise a diminué l'année dernière pour la première fois depuis 1960-1961, après qu'une famine, entamée en 1959, avait fait des dizaines de millions de morts à la suite des erreurs de la politique économique du "Grand bond en avant".

Paradoxalement, ce recul de la population en Chine intervient malgré l'assouplissement de la politique de limitation des naissances ces dernières années.

Il y a encore dix ans, les Chinois n'avaient le droit d'avoir qu'un seul enfant. Depuis 2021, ils peuvent en avoir trois.

Cette baisse est généralement imputée au coût de la vie qui a fortement augmenté en Chine, tout comme celui de l'éducation d'un enfant. Le niveau d'études plus élevé des femmes repousse également les grossesses.

"Bénéfice démographique"

"Le bénéfice démographique d'un pays ne dépend pas seulement de la quantité (de population), mais aussi de la qualité. Il ne dépend pas seulement de la population, mais aussi de son talent", a réagi mercredi Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

La Chine "met en œuvre une stratégie nationale pour répondre activement au vieillissement de la population, promeut la politique des trois enfants et des mesures de soutien, tout en répondant activement aux changements dans le développement de la population", a-t-il souligné.

L'Inde ne dispose d'aucune donnée officielle sur le nombre de ses habitants, car elle n'a pas effectué de recensement depuis 2011. 

Le recensement de l'Inde, qui n'a lieu qu'une fois par décennie, devait avoir lieu en 2021 mais a dû être retardé en raison de la pandémie de coronavirus.

Des obstacles logistiques et des réticences politiques l'empêchent désormais de se dérouler, et il est peu probable que cet exercice de grande ampleur ait lieu prochainement.

Le gouvernement nationaliste hindou du Premier ministre Narendra Modi est accusé par ses détracteurs de retarder délibérément le recensement afin de ne pas rendre publiques des données sur des questions sensibles comme le chômage avant les élections nationales de l'an prochain. 

L'économie indienne peine à fournir des emplois aux millions de jeunes qui arrivent chaque année sur le marché du travail.

La moitié de la population du géant asiatique a moins de 30 ans

Le pays est également confronté à d'énormes difficultés pour produire de l'électricité, de la nourriture et des logements en quantité suffisante pour ses habitants de plus en plus nombreux. Ses grandes villes ont déjà du mal à faire face à la situation.

8 milliards d'habitants dans le monde

Selon le Pew Research Centre, centre de réflexion américain, la population indienne a augmenté de plus d'un milliard de personnes depuis 1950, année à partir de laquelle les Nations unies ont commencé à établir les données démographiques.

PUBLICITÉ

Le rapport de l'UNFPA estime par ailleurs que la population mondiale aura atteint 8,045 milliards d'habitants d'ici mi-2023.

D'autres pays, principalement en Europe et en Asie, peuvent s'attendre à un effondrement démographique au cours des prochaines décennies, selon des données de l'ONU publiées en juillet dernier sur l'évolution de la population mondiale d'ici à 2100. 

En Afrique, en revanche, la population devrait passer de 1,4 milliard à 3,9 milliards d'habitants d'ici à 2100, représentant 38% des habitants de la planète, contre 18% environ aujourd'hui, selon ces données.

Huit pays de plus de 10 millions d'habitants, la plupart en Europe, dont la Grèce, l'Italie, la Pologne, le Portugal et la Roumanie, ont vu leur population diminuer au cours de la dernière décennie.

Le Japon connaît également un déclin dû au vieillissement de sa population, avec une baisse de plus de trois millions d'habitants entre 2011 et 2021.

PUBLICITÉ

Quant à la population mondiale, elle ne devrait diminuer qu'à partir des années 2090, non sans avoir d'abord culminé à 10,4 milliards d'habitants, selon les Nations unies.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

France : les passagers Indiens bloqués à Vatry ont décollé, levée de garde à vue pour les suspects

Covid-19 : ses effets sur la démographie en France

Scholz en visite en Chine pour favoriser la coopération économique