France : 1er mai marqué par les violences dans plusieurs villes

Paris, le 1er mai 2023
Paris, le 1er mai 2023 Tous droits réservés Aurelien Morissard/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Aurelien Morissard/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des violences ont marqué les cortèges du 1er mai à Paris, Lyon et Nantes : plus d'une centaine de policiers ont été blessés, dont un grièvement.

PUBLICITÉ

Des heurts parfois violents ont éclaté en marge des manifestations dans plusieurs villes de France et principalement à Lyon, Nantes, Toulouse et Paris.

Dans la capitale, des centaines de "blacks blocs" ont tiré des feux d'artifice sur les forces de l'ordre qui ont répliqué en noyant la place de Nation de gaz lacrymogène.

108 policiers ont été blessés, dont un grièvement après avoir été brûlé par un tir de cocktail Molotov.

Au cours de la journée, plusieurs centaines de personnes ont été interpellées.

En dehors des échauffourées, les manifestations ont rassemblé 800 000 personnes selon la police et 2,3 millions selon la CGT.

Même si en retrait, la mobilisation contre la réforme des retraites reste forte.

Après plus de trois mois de conflit, les manifestants se disent déterminé à obtenir le retrait de la loi sur la réforme des retraites.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Adolescent tué à Nanterre : la garde à vue du policier prolongée

Retraites en France : 14ème round peu mobilisateur, vers la fin du "match"

Europe : 1er mai pour réclamer davantage de justice sociale