PUBLICITÉ

Au moins 45 partisans de Navalny arrêtés dimanche en Russie

Manifestation de soutien à Alexeï Navalny, Moscou, le 4 juin 2023
Manifestation de soutien à Alexeï Navalny, Moscou, le 4 juin 2023 Tous droits réservés AP/Dmitry Serebryakov
Tous droits réservés AP/Dmitry Serebryakov
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au moins 45 personnes ont été interpellées dimanche par la police dans plusieurs villes russes lors d'actions de soutien à Alexeï Navalny pour son anniversaire.

PUBLICITÉ

L'opposant russe Alexeï Navalny, qui passe dimanche son troisième anniversaire en prison depuis son arrestation, a affirmé garder le moral, malgré le durcissement de ses conditions de détention et un énième placement au mitard.

Parallèlement, au moins 45 personnes ont été interpellées dimanche par la police dans plusieurs villes russes, principalement à Moscou et Saint-Pétersbourg, lors d'actions de soutien à M. Navalny pour son anniversaire, selon l'ONG spécialisée OVD-Info.

Un rassemblement de soutien s'est également tenu à Berlin, où ses partisans ont appelé à "attirer autant d'attention que possible sur son cas".

"C'est ce qui garantit sa sécurité" selon Kira Yarmysh, l'un des porte parole de l'opposant au Kremlin.

Anniversaire derrière les barreaux

"Pour son anniversaire, il faut être honnête avec soi-même et je me suis posé cette question : est-ce que j'ai vraiment le moral ou je me force à être comme ça ? Ma réponse est que je l'ai vraiment", a indiqué dans un message le militant désormais âgé de 47 ans.

Il dit être pour la 16e fois en cellule disciplinaire. Ses soutiens affirment que les autorités cherchent à le briser psychologiquement en l'envoyant régulièrement pendant plusieurs jours dans ces cellules aux conditions de vie drastiques.

"Il est clair que j'aimerais ne pas me réveiller dans ce trou, mais avoir un petit-déjeuner en famille, un bisou sur la joue de mes enfants, ouvrir mes cadeaux et dire +Waouh, c'est exactement ce dont je rêvais+", écrit Alexeï Navalny.

"Mais la vie est faite ainsi: on ne peut atteindre le progrès social et un avenir meilleur que si un certain nombre de personnes sont prêtes à payer le droit d'avoir des convictions", ajoute-t-il.

35 ans supplémentaires ?

Selon lui, "un jour arrivera où dire la vérité et de se battre pour la justice en Russie sera devenue une chose ordinaire et sans danger".

"Mon plan, pour l'année écoulée, était de ne pas devenir irascible et amer, de garder une attitude détendue, sinon ce serait le début de ma défaite", explique-t-il, en remerciant ses soutiens et saluant tous "les prisonniers politiques" à travers le monde.

Alexeï Navalny devrait être prochainement jugé dans une nouvelle affaire pour "extrémisme" où il risque 35 ans de prison supplémentaires.

Incarcéré depuis janvier 2021, à son retour en Russie après s'être remis d'un grave empoisonnement qu'il impute au Kremlin, Alexeï Navalny estime que cette nouvelle affaire est un moyen de le garder en détention à vie.

En mars 2021, il a été condamné à neuf ans d'emprisonnement pour des accusations "d'escroquerie" qu'il juge fictives. Depuis sa prison à 200 km de Moscou, il continue de transmettre à son équipe des messages racontant sa détention et dénonçant Vladimir Poutine et son invasion de l'Ukraine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine, pandémie, gaz, Navalny : face à la presse, Vladimir Poutine aborde les dossiers brûlants

Purges dans l'armée russe continuent, le chef d'état-major adjoint détenu

Russie : Vladimir Poutine reconduit Mikhaïl Michoustine au poste de Premier ministre