Malgré la rébellion, Wagner va continuer ses opérations au Mali et en Centrafrique (Lavrov)

Trois mercenaires russes de Wagner au Mali
Trois mercenaires russes de Wagner au Mali Tous droits réservés (source : armée française)
Tous droits réservés (source : armée française)
Par euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Instrument d'influence de la Russie en Afrique, le groupe Wagner va y poursuivre ses activités lucratives en dépit de la mutinerie survenue vendredi et samedi.

PUBLICITÉ

Le groupe paramilitaire Wagner va continuer d'opérer au Mali et en Centrafrique, a assuré lundi le chef de la diplomatie russe, qui affirme en outre que la rébellion de cette organisation en Russie n'affectera pas la relation entre Moscou et ses alliés.

Les membres de Wagner travaillent au Mali et en République centrafricaine "comme instructeurs. Ce travail va bien-sûr continuer", a déclaré Sergueï Lavrov dans un entretien à la chaîne RT.

Le ministre russe a estimé que l'Europe et la France "ayant abandonné la RCA et le Mali", ces pays se sont tournés vers la Russie et Wagner pour avoir des instructeurs militaires et "assurer la sécurité de leurs dirigeants".

Pour les Occidentaux, Wagner est un instrument d'influence russe destiné à avancer les intérêts de Moscou, concurrencer ceux des Européens. Le groupe armé est aussi accusé de commettre des exactions là où il est déployé et d'extorquer les ressources naturelles.

Sergueï Lavrov a en outre estimé que la rébellion armée du chef de Wagner, Evguéni Prigojine, et de ses hommes déployés en Ukraine n'allait rien changer aux relations de la Russie avec ses alliés.

"Il y a eu beaucoup d'appels (de partenaires étrangers) au président (Vladimir) Poutine (...) pour exprimer des mots de soutien", a-t-il dit.

"Avec les partenaires et les amis, non (ça ne change rien, ndlr). Quant aux autres (pays), franchement, je m'en fiche. Les relations avec l'Occident collectif sont détruites, alors un épisode de plus ou de moins...", a estimé le diplomate.  

AP/AP
Les pays africains exposés aux activités de WagnerAP/AP

Wagner est actif depuis des années, avec des contingents aux effectifs relativement limités, en Libye, République centrafricaine et l'a été au Mozambique. Il semble que  Wagner a supplanté les forces françaises à Bamako, en 2022. Le nombre de ses combattants se monterait à 1 500 au Mali.

Le 27 janvier dernier, le département américain du Trésor a qualifié Wagner d**’“organisation criminelle transnationale”**, à la tête d’un “réseau procédant de manière systématique à des exécutions sommaires, des viols, des tortures, et à d’autres violences physiques” au Mali et en République centrafricaine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le chef de Wagner au Bélarus, l'Otan met en garde Minsk et Moscou

Prigojine finalement poursuivi, Choïgou maintenu à la défense, le Kremlin veut reprendre la main

Un haut responsable militaire russe comparaît devant le tribunal pour corruption