PUBLICITÉ

Joe Biden à Londres pour une visite éclair avant le sommet de l'Otan

Joe Biden à sa descente de l'avion.
Joe Biden à sa descente de l'avion. Tous droits réservés Joe Giddens/PA Wire
Tous droits réservés Joe Giddens/PA Wire
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président américain Joe Biden est lundi au Royaume-Uni pour une courte visite chez son plus proche allié, où il doit rencontrer le roi Charles III et évoquer le soutien à l'Ukraine avec le Premier ministre Rishi Sunak avant un important sommet de l'Otan en Lituanie.

PUBLICITÉ

Joe Biden, qui a atterri dimanche soir à Londres, doit s'entretenir avec Rishi Sunak à Downing street puis rejoindre le roi Charles III à Windsor, dans un déplacement qui se veut un nouveau signe de l'amitié retrouvée entre les deux pays.

En amont de cette visite, la Maison Blanche a indiqué que Joe Biden souhaitait "encore renforcer sa forte relation" avec le Royaume-Uni, tandis que pour Downing Street, la venue du président américain "témoigne des liens solides" entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

Si Rishi Sunak et Joe Biden se sont rencontrés à cinq reprises ces derniers mois, l'absence du président américain au couronnement de Charles III en mai, représenté par son épouse Jill, et ses critiques sur la manière dont Londres gérait la situation de l'Irlande du Nord depuis le Brexit, ont été critiquées au Royaume-Uni.

Mais lors du déplacement du Premier ministre à Washington le mois dernier, Joe Biden y avait assuré que l'Amérique n'avait pas "de plus proche allié" que le Royaume-Uni.

Les deux dirigeants avaient évoqué la situation en Ukraine, noué un nouveau partenariat économique mais pas d'accord de libre-échange, et discuté des enjeux liés au développement de l'intelligence artificielle.

Dans la résidence royale du château de Windsor, à l'ouest de Londres, le président américain prendra le thé avec Charles III et les deux chefs d'Etat devraient surtout parler d'environnement, selon la Maison Blanche, sujet sur lequel le roi est engagé de longue date.

Ils prendront notamment connaissance des conclusions d'un forum sur les financements en faveur du climat dans les pays en développement, auquel participe à Windsor l'envoyé spécial américain pour le climat John Kerry.

Ce sera leur première rencontre depuis le couronnement du souverain. Auparavant, Joe et Jill Biden avaient assisté aux funérailles de la reine Elizabeth II décédée le 6 septembre dernier.

Soutien à l'Ukraine

Cette visite intervient deux jours après la décision des Etats-Unis de livrer à l'Ukraine des armes à sous-munitions, controversées et interdites dans nombre de pays de l'Otan.

Emboitant le pas aux réactions embarrassées d'alliés européens, Rishi Sunak a rappelé samedi que le Royaume-Uni est signataire de la convention d'Oslo de 2008 interdisant la production et l'utilisation de ces armes et "décourage" leur utilisation.

"Nous continuerons de faire notre part pour soutenir l'Ukraine", a-t-il toutefois insisté, Londres étant le deuxième fournisseur d'aide militaire à Kiev depuis le début de l'invasion russe.

Joe Biden et Rishi Sunak devraient ainsi évoquer le conflit à la veille d'un sommet important de l'Otan à Vilnius en Lituanie, où l'Ukraine espère recevoir de nouvelles promesses de livraisons d'armes et une avancée concrète sur un processus d'adhésion à l'Alliance.

Mais le président démocrate a douché les espoirs de Kiev sur ce point. "Je ne pense pas qu'elle soit prête à faire partie de l'Otan", a-t-il affirmé lors d'un entretien sur CNN.

Après Londres et le sommet de l'Otan à Vilnius, mardi et mercredi, Joe Biden se rendra en Finlande pour une réunion avec des dirigeants des pays nordiques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Royaume-Uni : Rishi Sunak annonce la tenue d'élections générales le 4 juillet

No comment : Marc Quinn expose ses oeuvres à Kew Gardens

Un mort et quatre blessés après une attaque à l'épée à Londres