EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Mexique : un journaliste tué dans la station balnéaire d'Acapulco

La police scientifique inspecte la rue où Nelson Mateus a été tué à Acapulco (Mexique), le 15 juillet 2023.
La police scientifique inspecte la rue où Nelson Mateus a été tué à Acapulco (Mexique), le 15 juillet 2023. Tous droits réservés FRANCISCO ROBLES/AFP or licensors
Tous droits réservés FRANCISCO ROBLES/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un journaliste mexicain a été tué par balles samedi à Acapulco (ouest), le deuxième en une semaine au Mexique, l'un des pays les plus dangereux au monde pour les professionnels de l'information en raison notamment de la violence du crime organisé.

PUBLICITÉ

Directeur d'un site d'information local, Nelson Matus a été abattu sur un parking près d'un commerce bon marché, a indiqué le parquet local, qui a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "délit d'homicide qualifié par arme à feu", promettant de ne négliger aucune piste.

Nelson Matus avait 15 ans d'expérience comme journaliste. Il s'était spécialisé dans la couverture des violences qui agitent l'Etat du Guerrero (sud-ouest), selon la déléguée au Mexique de l'ONG Reporters sans frontière (RSF), Balbina Flores.

Le 8 juillet, le corps d'un autre journaliste, Luis Martin Sanchez, avait été retrouvé portant des traces de violences, quelques jours après sa disparition. Il écrivait pour le quotidien la Jornada dans l'Etat du Nayarit (nord-ouest).

Avec 13 journalistes tués d'après le décompte des autorités, 2022 a été l'année la plus meurtrière pour les journalistes au Mexique depuis 2000.

Le pays est l'un des plus violents au monde, avec plus de 150 journalistes tués depuis 2000, d'après RSF. L'ONG mexicaine Article 19 a répertorié de son côté depuis 2000 "160 assassinats de journalistes au Mexique, en possible relation avec leur travail" de professionnels de l'information.

L'Etat le plus touché est le Veracruz (sud-est), avec 31 assassinats de journalistes depuis 2000, notamment dans les années 2010, d'après cette même ONG. Le Guerrero arrive en seconde position avec 15 assassinats de journalistes depuis 2000 (contre deux dans la capitale Mexico).

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mexique : les premiers touristes évacués par avion d'Acapulco dévasté par l'ouragan Otis

Les fidèles se rassemblent au Mexique pour les célébrations de la Luz del Mundo

No Comment : Manifestation de Reporters sans frontières contre la venue de Xi Jinping