EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Albanie : les étudiants en médecine contestent la loi les obligeant à rester cinq ans dans le pays

Les étudiants albanais manifestent devant le parlement albanais
Les étudiants albanais manifestent devant le parlement albanais Tous droits réservés Euronews Albânia
Tous droits réservés Euronews Albânia
Par Huseyin Koyuncu
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour faire face à la fuite des jeunes médecins à l'étranger, le parlement albanais a voté une loi interdisant le départ des médecins pendant cinq ans après la fin de leurs études.

PUBLICITÉ

"Boycotter la rentrée universitaire !" Les étudiants en médecine en Albanie manifestent pour demander l'annulation d'une loi controversée qui les contraint à exercer dans leur pays pendant cinq ans après l'obtention de leur diplôme. 

Cette loi, qui entrera en vigueur en octobre, suscite de vives réactions parmi les étudiants en médecine.

Une loi jugée "inconstitutionnelle"

Selon les étudiants en médecine en Albanie, cette nouvelle loi est "injuste et contraire aux principes fondamentaux des droits de l'homme". Ils estiment qu'elle limite leur liberté de choix en les obligeant à rester dans leur pays, et les prive d'opportunités professionnelles à l'étranger. 

Ralentir la fuite des médecins

Les autorités albanaises justifient cette loi en souhaitant freiner la fuite des jeunes médecins vers l'étranger. Ces dernières années, le phénomène de l'émigration des professionnels de la santé a pris une ampleur préoccupante. Selon l'Association des médecins albanais en Europe, plus de 3000 médecins ont quitté l'Albanie au cours de la dernière décennie.

Selon la loi contestée, les médecins fraîchement diplômés devront faire un choix difficile : s'engager à exercer pendant cinq ans dans leur pays ou payer l'intégralité de leurs frais de scolarité. Cette disposition suscite des débats passionnés au sein de la profession médicale.

Certains médecins albanais estiment qu'il est nécessaire de trouver d'autres solutions pour retenir les étudiants en Albanie. Plutôt que de les contraindre, il faudrait créer de meilleures conditions de travail et d'emploi pour ces jeunes médecins talentueux. Des mesures similaires sont déjà mises en œuvre avec succès dans d'autres pays, souligne Kita Sallabanda, un médecin albanais engagé dans cette cause.

Le pays d'Europe avec le moins de médecins

Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l'Albanie compte actuellement un peu plus de 18 médecins pour 10 000 habitants, ce qui en fait le pays d'Europe avec le moins de médecins par habitant. Cette statistique alarmante montre l'importance cruciale de retenir les jeunes professionnels de la santé dans le pays pour assurer un accès adéquat aux soins médicaux pour la population.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Royaume-Uni : des jeunes médecins entament une grève inédite

L'Albanie en plein boom touristique

Reportage en Albanie, pays qui perd sa jeunesse, "son oxygène"