PUBLICITÉ

Incendie mortel en Alsace : le gîte n'était pas passé en commission de sécurité ni déclaré

A Wintzenheim (Haut-Rhin) : un incendie s'est déclaré dans un gîte qui accueillait des personnes handicapées.
A Wintzenheim (Haut-Rhin) : un incendie s'est déclaré dans un gîte qui accueillait des personnes handicapées. Tous droits réservés AP/AP
Tous droits réservés AP/AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au lendemain de la mort de 11 personnes dans un dramatique incendie à Wintzenheim (Haut-Rhin), les premiers éléments de l'enquête indiquent ce jeudi que le gîte ne répondait pas aux normes de sécurité pour les établissements recevant du public, faute d'avoir passé la commission de sécurité.

PUBLICITÉ

L'enquête avance après l'incendie mortel du gîte à Wintzenheim. Quarante-huit heures après le drame qui a coûté la vie à 11 personnes, la mairie de la commune située dans la banlieue de Colmar met en cause la propriétaire de l'établissement. 

Selon ses élus, cette ancienne granger transformée en centre d'accueil n'avait aucune autorisation.

Le bâtiment, qui hébergeait 28 vacanciers au moment du départ de feu, avait été déclaré "bâtiment agricole", et n'était donc pas habilité pour accueillir des groupes de plus de 16 personnes.

Les normes de sécurité n'étaient également pas respectées : détecteurs de fumée pas adaptés, absence porte coupe-feu et d’un système d’alarme audible... L'incendie a donc pu se propager rapidement.

Une enquête est ouverte pour recherche des causes de la mort. Si les enquêteurs rassemblent assez d'éléments, elle pourrait être requalifiée en homicide involontaire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Incendie mortel à Grasse, dans le sud-est de la France

En Alsace, des "bougies" pour préserver les vergers du gel

Alsace : une centrale géothermique, responsable des séismes à répétition ?