EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

L'Allemagne, nouvelle "Terre promise" des Israéliens dissidents ?

Berlin
Berlin Tous droits réservés Israeliani in Germania
Tous droits réservés Israeliani in Germania
Par euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

De plus en plus d'Israéliens dissidents choisissent de s'installer en Allemagne, bien que la montée de l'extrême droite suscite des inquiétudes parmi les descendants des victimes de l'Holocauste.

PUBLICITÉ

L'auteur israélien Tomer Dotan-Dreyfus a fait le choix audacieux de quitter son pays en en 2011 à cause de la politique menée par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. 

Aujourd'hui, il tire la sonnette d'alarme sur les récentes réformes judiciaires et la réélection du Premier ministre, incitant ainsi de plus en plus d'Israéliens à envisager l'exil en Allemagne. Les pas de Tomer Dotan-Dreyfus semblent résonner auprès de nombreux compatriotes. 

"Beaucoup de gens m'ont contacté, que ce soit des amis, des gens de ma famille ou même des inconnus. Je reçois en permanence des tonnes de messages me demandant des conseils sur la possibilité de quitter Israël et de venir en Allemagne", explique à Euronews l'auteur israélien. 

Les manifestations récentes et les élections en Israël ont alimenté un mouvement croissant de personnes souhaitant obtenir la nationalité allemande. Des entreprises spécialisées dans les démarches administratives attestent de cette tendance.

"L'Allemagne est considérée comme un pays très stable en Europe, et le monde entier sait ce qu'est l'Allemagne. Beaucoup de Juifs sont venus d'Allemagne. Les familles juives - leurs descendants, le revendiquent aujourd'hui", explique Yoav Stern, gérant de Stern EU.

Les statistiques gouvernementales allemandes indiquent que près de 3 700 Israéliens ont obtenu la nationalité allemande l'année dernière. Actuellement, plus de 14 000 personnes de nationalité israélienne résident en Allemagne. Néanmoins, ce choix n'est pas exempt de difficultés.

Défis de l'intégration : les ombres de l'antisémitisme et de l'extrême droite

Alors que de nombreux Israéliens se tournent vers l'Allemagne pour des raisons diverses, des problèmes majeurs persistent. Récemment, un Israélien a été agressé en Allemagne après avoir parlé hébreu au téléphone, une enquête en cours envisage un mobile antisémite. Cette agression survient dans un contexte où le parti d'extrême droite AfD gagne en influence.

En 2017, un représentant de l'AfD avait même critiqué le mémorial de l'Holocauste à Berlin, le qualifiant de "monument de la honte". 

Les sondages montrent que l'AfD est désormais le deuxième parti le plus populaire en Allemagne. Cette montée en puissance de l'extrême droite inquiète particulièrement Tomer Dotan-Dreyfus, dont trois grands-parents ont survécu à l'Holocauste.

Lorenz Blumenthaler, spécialiste de l'extrême droite, souligne les craintes concernant l'avenir politique. "Je pense que s'ils parviennent à mobiliser leur électorat, ils obtiendront également de nombreux sièges au parlement européen et c'est vraiment quelque chose que je crains, car cela représente une menace imminente, ce n'est pas quelque chose qui se produira à long terme", confie-t-il.

Tomer Dotan-Dreyfus partage ces préoccupations en raison de son histoire familiale marquée par l'Holocauste. "Je pense que la montée de l'extrême droite en Allemagne m'effraie en tant que juif et immigré. Et il faut bien comprendre qu'il s'agit également d'un très gros problème pour nous, car nous sommes dans le même bateau que d'autres groupes opprimés et communautés de la diaspora en Allemagne," conclut-il.

En ces temps de changements politiques et sociaux, le témoignage de Tomer Dotan-Dreyfus révèle les profonds enjeux qui poussent de plus en plus d'Israéliens à considérer l'Allemagne comme une nouvelle terre d'accueil, tout en faisant face à des défis complexes liés à l'histoire et à la montée de l'extrême droite.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Deux Israéliens abattus en Cisjordanie occupée

Allemagne : traditionnelle marche des fiertés à Berlin

Pologne : des descendants de victimes du nazisme réclament des compensations à l'Allemagne