Vladimir Poutine rejette encore la responsabilité de la guerre en Ukraine sur les Occidentaux

Vladimir Poutine lors de son discours
Vladimir Poutine lors de son discours Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président russe reproche aux pays de l'OTAN de provoquer de nouveaux conflits et les accuse de mettre le feu aux poudres en Ukraine.

PUBLICITÉ

Le président russe a reproché aux pays de l'OTAN de provoquer de nouveaux conflits pour en tirer profit et renforcer leurs capacités offensives.

Lors du forum international sur la sécurité, en Russie, Vladimir Poutine a rejeté la responsabilité de la guerre en Ukraine sur les pays occidentaux : "L'exemple de l'Ukraine montre clairement où mène la politique qui consiste à jeter de l'huile sur le feu, a-t-il déclaré.En injectant des milliards de dollars dans le régime néo-nazi, en lui fournissant des équipements, des armes, des munitions, en envoyant des conseillers militaires et des mercenaires, tout est fait pour mettre le feu aux poudres et y entraîner d'autres États".

Le ministre chinois de la Défense, Li Shangfu, en visite en Russie, a déclaré qu'"_il est important de communiquer ouvertement et de résoudre les différends._Qu'il s'agisse de l'Afghanistan, de la Syrie, de la péninsule coréenne, de l'Ukraine ou de la question nucléaire en Iran, la Chine s'est engagée à promouvoir la paix et les négociations, et à construire un plus grand consensus international."

La Chine affirme être neutre dans le conflit, mais a accusé les États-Unis et leurs alliés de provoquer la Russie. Pékin a maintenu des liens économiques, diplomatiques et commerciaux solides avec Moscou.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des entrepôts de céréales visés par des frappes russes près d'Odessa

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur

Kharkiv et Odessa visées par des frappes russes, la Crimée occupée ciblée par les Ukrainiens